Comment faire un choix et prendre de bonnes décisions ?

Parmi toutes les phrases que l’on entend en boucle depuis début 2020 concernant les décisions que nous devons prendre pour nos vies, notre santé et nos libertés, il y en a une qui revient tout le temps : « je n’ai pas eu le choix », ou « je n’ai pas le choix », ou encore « je n’ai plus le choix ».

Et pourtant, nous avons toujours la possibilité de choisir, de prendre une décision. À aucun moment nous ne pouvons dire que nous n’avons pas le choix. Nous avons toujours plusieurs options qui se présentent à nous. Et le simple fait d’agir à contre cœur en disant : « je n’ai plus le choix », c’est déjà un choix.

Dire « je n’ai pas le choix », c’est s’enlever soi-même sa liberté. C’est refuser de prendre ses propres décisions existentielles.

La liberté, c’est la faculté de refuser l’intrusion d’autres consciences dans notre vie.

La liberté, c’est avoir suffisamment de confiance en soi, de ne pas être dans la voie de la crainte et des peurs et de pouvoir se défendre contre les prétentions de toute personne voulant diriger notre existence et l’organiser en fonction de leur propre conception du monde.  Dans ce sens, la liberté est donc avant tout une prise de position de refus et de défense.

Donc, faire un choix, c’est le désir d’affirmer sa personnalité et de réaliser sa conception du monde contre toutes les autres conceptions, et non juste répondre à des émotions de peur divulguées par de fausses informations.

Rappelez-vous : il y a toujours des options. Il y a toujours un choix possible pour chaque situation nouvelle. Ils doivent s’appuyer sur la raison, la réflexion, l’écoute de son corps et de son coeur et pas juste sur le mental.

Ce que les Tibétains nous enseigne sur l’art de faire un choix ou prendre des décisions

Les tibétains ont une merveilleuse histoire qui met en évidence la reprise de son pouvoir à prendre une décision.

C’est un jeune lama qui a passé une vingtaine d’années dans une lamaserie, une sorte de d’ashram tibétain.
Et il n’est jamais sorti dehors, il a passé toute son existence dans cet ashram. Puis, le moment de sortir est venu d’aller dans la vraie vie. Et là, son maître tibétain lui dit : « voilà, maintenant, il va être temps de partir ». Ce lama un peu apeuré lui dit :  « mais j’ai pas envie d’aller dehors. Je suis bien ici avec vous, avec tous les êtres qui sont ici, toutes les belles âmes. » Et son maître lui dit : « mais non. Tu dois absolument partir ». Et là, le jeune lama dit : « OK, mais est-ce que vous pouvez me donner un dernier enseignement avant de partir que je pourrais amener avec moi à l’extérieur ? »

Le cadeau du maitre en réponse

Et son maitre lui donne une bague et lui dit : « tu gardes cette bague, et le jour où tu ne pourras plus prendre une décision par toi-même ou de faire un choix, alors tu enlèveras la bague et tu regarderas à l’intérieur. »

Et puis, voilà que ce jeune moine erre dans la vie. Seulement, quand on est à l’extérieur, on se fait emporter par les démons de l’existence. Il avait un peu un manque d’argent. Il ne pouvait plus bien manger. Alors, il se mit à voler les choses sur les étals de marchés. Puis il s’est pris un petit peu goût au vol. Il le voyait, c’était agréable, c’était facile, ça ne faisait de mal à personne.

Comment faire un choix face à une prise de décision insolvable ?

Un jour, il vola un objet en or qui appartenait en fait à des brigands. Surpris, il se fit courser par ces brigands. Il savait très bien que quoi qu’il arrive, si ces brigands le rattrapaient, ils allaient le tuer, lui tirer dessus. Donc il se mit à courir à toute vitesse. Et puis, il arriva au bord d’une grande falaise de 100 mètres et là, il regarda en bas et dit : « Mince, si je saute, je suis mort, mais si je reste, je suis mort aussi. » Et il ne savait plus quoi faire.

Et là, il n’arrivait pas à prendre une décision. Il ne voyait plus d’options possible. Alors, il s’est rappelé de la bague de son maître. Il décida de retirer la bague et de lire ce qu’il y avait à l’intérieur parce que son maître lui avait dit : «  si tu n’arrives plus à prendre des décisions. : regarde ».  Et là, il enlève la bague et il regarde. Il y a marqué : ça aussi, ça passera.

Cette histoire exprime parfaitement que nous pouvons toujours choisir. Même notre manière de mourir. Avec dignité ou en soumission et peur.

Faire un choix, un processus, et un chemin initiatique au service du vivant

comment Faire un choix

Alors, quand j’entends que j’ai fait ceci ou cela car « je n’avais pas le choix », que « je me suis soumis aux ordres sinon j’allais perdre mon travail » par exemple, ou que « je ne pourrais plus voyager ou aller au restaurant », tout ceci est une réponse à la peur, aux émotions, aux idées qui se bousculent dans le mental, mais aussi à l’égoïsme. Car prendre une décision subordonné à notre zone de confort, à notre activité professionnel, à nos préférences et nos critères subjectif est purement égoïste.

Aujourd’hui, nous devons faire un choix, prendre des décisions des plus importantes pour LA VIE. Attention je ne dis pas pour ma vie, mais pour LA VIE. C’est-à-dire pour l’espèce humaine dans sa globalité.

Il y a une nouvelle fenêtre qui s’ouvre à nous, un nouveau choix existentielle et sociétal auquel nous devons faire face.

Voulons-nous continuer, vivre dans notre pseudo-confort, avec nos pseudo-libertés, pour enrichir encore et encore les plus riches et les états, tout en continuant à les critiquer ? Car il faut être conscient que ces êtres deviennent chaque jour plus puissants, et ce, uniquement car nous leur en donnons les moyens. Les états deviennent de plus en plus autoritaires uniquement car nous leur en donnons les moyens de l’être.

Comment prendre les bonnes décisions ?

Comment ? Par chaque achat que nous faisons qui est un acte délibéré, une option permis tant d’autre et qui les enrichit. Par chaque accord à suivre une règle liberticide émise par une personne du gouvernement qui est une décision  personnelle, et qui les élève un peu plus dans leur pouvoir.

Oui, les êtres tant critiqués par la majorité, c’est nous qui les avons créés et mis au pouvoir. C’est nous qui leur avons donné cette richesse et ces pouvoirs. Alors allons-nous continuer à vivre dans cette illusion de liberté et de confort, ou allons-nous choisir de faire confiance à notre intuition et de refuser catégoriquement toute tentative d’intrusion d’autres consciences dans notre existence des plus intimes ?

Vous savez, j’ai passé plus de 30 ans à étudier la vie symbolique et surtout à éplucher dans les moindres détails les symboles du jeu de Tarot de Wirth pour comprendre l’évolution psychologique initiatique et spirituelle des êtres que nous sommes pour cheminer vers notre éveil. Ça a d’ailleurs abouti au plus long dialogue philosophique sur l’étude des symboles du tarot en ligne sur 3 ans.

Emergence Spirituelle

Alors je vous le dis tout de suite, je ne suis ni tarologue, ni medium et je ne tire pas les cartes non plus. J’étudie juste les symboles et ramène ces symboles dans notre quotidien.

La carte l’Amoureux, l’art spirituel de faire un choix par excellence

L’amoureux ici nous parle justement de nos choix du quotidien. C’est-à-dire qu’à chaque fois que nous devons choisir, nous sommes confrontés à ces deux femmes. Ces deux femmes sont les deux instances que nous avons en nous : la raison et la passion. Est-ce que nous allons faire un choix tout simplement pour nous laisser aller et jouir de notre existence, pour rester dans notre zone de confort ?

Ou est-ce que nous allons faire un choix qui va être porté sur nos idées et nos valeurs les plus hautes, nos valeurs spirituelles, quitte à ce que ça nous mette inconfortables ?

Ces deux femmes qui sont ici à chaque fois que nous devons faire un choix, vous pouvez constater que ces deux tendances sont là à parts égales au départ. C’est normal, puisque si on fait un choix, c’est qu’on a été dans l’un ou l’autre des côtés. Donc à parts égales, on a toujours ces tendances-là, c’est-à-dire que je le fais pour me soumettre par exemple, je le fais par facilité ou je prends ce choix non pas par facilité, mais parce que je reprends le pouvoir sur ma personne.

Le choix vs karma

Et ce qu’il faut savoir, c’est que dans l’amoureux, voyez ce petit ange là-haut, je ne vais pas rentrer dans les détails, mais la flèche qui est là, elle est toujours prête à décocher non pas pour nous tuer, mais simplement pour dire qu‘à chaque fois qu’on va faire un choix, ça va dessiner une trajectoire existentielle qui va être indélébile. une nouvelle version de nous-memo en somme.

On ne pourra jamais revenir en arrière, on ne pourra jamais effacer un acte posé, jamais ! On pourra l’atténuer, on pourra le cacher, on pourra faire en sorte de ne pas le montrer aux autres, mais on ne pourra jamais l’enlever. Cette prise de position sera indélébile et fera partie prenante, on va dire, de tout le karma de notre temps sur terre. Et donc, cet amoureux là nous raconte notre histoire chaque jour, chaque instant, sur les choix que nous devons prendre et ce que nous faisons. Un choix par rapport à la voie de la crainte, le doute, la voie de la facilité. Ou est-ce que l’on va faire un choix par rapport à la voie de l’amour?

Alors oui, que ce soient les Tibétains ou les alchimistes, ou toutes les philosophies profondes qui essaient de ramener les êtres à une conscience supérieure, toutes affirment que faire un choix conscient pour répondre à ses besoins les plus élevés, c’est reprendre le pouvoir sur son existence.

L'amoureux tarot arcane pour faire un choix

Un choix professionnel qui a des conséquences visible

Dans mon exemple personnel, 60% de mon entreprise fonctionnait grâce aux séminaires que je faisais ici à Bali et en France, grâce aux voyages-stages et retraites méditatives que j’organisais ici à Bali.

J’ai dû faire face à un choix de vie et faire confiance à ma partie intuitive

Que l’on soit bien clairs, je ne suis pas un anti vaccin. Je prône la libre responsabilité de chacun à faire ses choix de vie. Car après tout, notre temps de vie qui nous est imparti nous appartient et nous pouvons le gérer comme on veut.

Seulement, vues les conditions très expresses et les mensonges autour de cette campagne, vues les dérives politiques avec le pass sanitaire, qui n’est plus très loin de se transformer en crédit social, je ne peux que me poser et me dire : est-ce que mon choix va contribuer aux générations futures, ou juste à moi ?

Si je veux uniquement continuer à générer plus de 500k de chiffre d’affaires pour les évènements en présentiel et préserver mon activité, alors oui, je peux me soumettre aux lois liberticides. Mais le message que j’envoie à la génération future c’est de toujours faire un choix égoïste sans penser aux autres. A votre avis quel en sera l’effet. quel sera le risque pour la future génération ? Je prendrais ici la voix de la facilité et contribuerais au spectacle actuel de notre monde qui est celui d’une espèce qui renonce à elle-même.

Prendre les bonnes décisions, trouver sa place dans le monde : une expérience spirituelle

Alors oui, cela demande une remise en question concernant un choix professionnel. Oui, ce n’est pas facile. Oui, c’est inconfortable. Mais sortir de sa zone de confort est le meilleur moyen de se sentir vivant. De plus, ça nous pousse à regarder la situation sous un nouvel angle et de prendre une décision non pas fondée sur les peurs et le chantage, mais sur la confiance en soi et l’amour du vivant. C’est une expérience spirituelle qui va vous permettre d’en apprendre beaucoup sur vous-même.

Ou alors je peux me dire que, je peux, par mon choix de ne pas me résigner, exprimer mon refus d’accepter un chantage infantile. Exprimer aussi mon refus de valider des mensonges d’états, des mensonges des médias, des mensonges de certains scientifiques pour uniquement faire du business, un projet parmi tant d’autres au mépris de l’humain.

Affirmer ses choix de vie

Donc si vous devez choisir, si vous devez prendre des décisions importantes pour votre existence, rappelez-vous d’observer d’abord toutes les situations devant vous. Ne comptez pas sur la chance. évacuez les vampires d’ambitions. Regardez toutes les possibilités qui s’offrent à vous.  Ensuite, connectez-vous à votre cœur et à votre intuition. Demandez-vous si ce choix est assujetti à vos pensées les plus élevées ou est-ce une idée d’un autre ? Demandez-vous si cette décision reflète votre spiritualité la plus haute ?

Conscientisez aussi cette fenêtre toute neuve qui est devant nous pour sortir de ce monde lourd de la matière où seuls le pouvoir, le mensonge, l’orgueil et la guerre existent. Conscientisez cette fenêtre pour sortir de cette boue, comme le disent les Tibétains, et éveiller nos consciences vers plus de sagesse et de lumière en faisant des choix justes, en se rappelant que nous détenons en nous les possibilités de réalisation des destins supérieurs de l’humanité.

En d’autres termes, il ne faut pas ramper sur terre mais se mettre debout sur nos jambes, avec cette certitude de l’éternel en nous et affirmer nos choix de vie en refusant l’intrusion d’autres consciences dans nos vies intimes.

 

Mika Denissot

Prêt à prendre une initiative et rejoindre notre communauté ? Inscrivez-vous pour recevoir plus d’articles et d’infos de Mika et Soul in a Mind. 



la voie des soulminders Restez dans la boucle des Soulminders

Telegram Mika Denissot

Facebook Twitter Linkedin Youtube Instagram