La guerre en Ukraine aujourd’hui est-elle juste ?

La guerre en Ukraine aujourd’hui.
La stupidité de nos systèmes sociétaux arrive tellement à son paroxysme qu’ils ne savent pas faire autrement qu’utiliser la force et la violence comme seul moyen d’action.
Sauf si vous habitez dans une grotte sur une île perdue sans aucune connexion, vous ne pouvez être insensible d’une manière ou d’une autre à la guerre en Ukraine. Même si vous êtes dans une dynamique de déni. Il serait peut-être temps de vous intéresser à ce qui se passe sur la seule planète qui nous accueille et vous poser ces questions :

Est-ce que la guerre en Ukraine est juste ?

Est-ce que les actions mises en place par l’OTAN (l’Alliance atlantique) et les USA contre la Russie et en soutien à l’Ukraine sont louables ?

Quel impact cette guerre et les prises de décisions politiques ont et pourront avoir sur nous qui ne sommes pas en guerre ?

Et puis, sommes-nous en guerre malgré nous ?
Autant de questions auxquelles je vais tenter de répondre dans cet article.

Nous sommes spectateurs du dernier chapitre d’un conflit qui remonte en premier au moins à 2014. Lorsque que la Russie a pris le contrôle du territoire ukrainien de Crimée. Huit ans plus tard, tous les projecteurs se tournent vers cette partie du globe, qui, il faut être honnête, n’intéressait pas grand monde jusque-là. Les projecteurs se sont allumés lorsque le président Russe Vladimir Poutine a annoncé le 24 février 2022, une opération militaire spéciale avec des séparatistes pro Russes dans la région de Donbass, dont la capitale est Donetsk, dans l’est de l’Ukraine.

La guerre en Ukraine, qu’en disent les forces en présence ?

La guerre en Ukraine aujourd’hui.
D’abord la version officielle de Vladimir Poutine, le président Russe.
Pour Moscou, le gouvernement ukrainien est manipulé tel une marionnette par les États-Unis. L’état ukrainien pourrait obtenir des armes nucléaires et constituer une menace pour la Russie. En conséquence, l’adhésion souhaitée de l’Ukraine dans L’OTAN est un danger pour la Russie, cette situation risquant de provoquer une attaque massive sur le territoire Russe. Vladimir Poutine parle aussi de génocide Ukrainien contre les russophones dans l’est du pays. Le président Russe a déclaré aussi que l’opération servait à démilitariser et à dénazifier la république Ukrainienne.

De Kiev, le président Ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré dans la version officielle que Vladimir Poutine, le président Russe, a lancé une invasion à grande échelle de l’Ukraine. Donc c’est le début d’une guerre d’agression pour prendre possession de l’Ukraine. Mais pas seulement : cette guerre est aussi une guerre contre l’Europe. Ainsi c’est la Russie qui par cette invasion commet un crime contre l’humanité. Le président Zelensky parle d’un génocide du peuple Ukrainien. Les avions et les forces Russes bombardant les civils et mettant en danger la sécurité nucléaire en Europe.

Sur fond d’écran, nous avons les signataires de l’Alliance atlantique avec en tête de liste, en France, Emmanuel Macron en donneur de leçons. Et les USA qui prennent part au conflit subtilement, en attaquant ouvertement la Russie par toute sorte de sanctions. Sans déclarer officiellement la guerre, le président Américain, à la suite de l’invasion Russe, a déclaré principalement des sanctions économiques.

La guerre en Ukraine et le contrôle de l’information

Guerre en ukraine

Nous le savons, quelles que soient les annonces officielles des hommes politiques, ou d’un quelconque ministre, elles sont tronquées et comportent des mensonges. Sous fond de certaines révélations ou vérités, afin de pouvoir toujours servir et préserver leurs intérêts et avant tout leur pouvoir.

La guerre en Ukraine aujourd’hui est une guerre politico/économique. Mais aussi et surtout, une guerre de l’information. Tout comme avec le COVID, qui soit dit en passant, a disparu en un claquement de doigts de tout média. Aujourd’hui, la force des réseaux et de ceux qui les contrôlent, c’est de pouvoir modifier l’opinion publique. En changeant et trafiquant les informations pour diriger les consciences dans la direction désirée.

La seule question qui revient : vers quoi veulent-ils nous emmener ?

Si nous regardons de plus près, les médias publics utilisent exactement le même narratif qu’avec le COVID. Ils décomptent les morts, augmentant la peur avec la projection d’un futur dramatique. Et toujours ce même monologue… 

Mais pourquoi ce narratif n’a-t-il jamais été présent en Irak, par exemple ? Pourquoi ce narratif est-il identique au narratif du COVID ? Quel est l’intérêt de nous faire peur ? Si ce n’est de nous imposer d’un moment à l’autre, d’autres règles liberticides. Avec des restrictions, non plus pour des raisons sanitaires, mais sous prétexte de guerre et de pénuries possibles à venir. Comme j’aime le dire, la forme est différente mais le fond est identique. D’ailleurs le dernier numéro de Marianne de Mars 2022 ne se cache pas en annonçant en grand, en 1ère de couverture, que derrière l’invasion Russe se cache le nouvel ordre mondial.

L’invasion Ukrainienne, la question de savoir si cette guerre est juste ?

La guerre en Ukraine aujourd’hui, par définition, une guerre, c’est le refus de toute solution de justice. Le principe est de tout détruire, de soumettre l’autre à ses idéologies, à son égoïsme. Et même si par hasard et de manière difficilement acceptable, quelqu’un pouvait trouver à justifier une guerre dans son fondement, il n’en resterait pas moins que rien ne peut légitimer le massacre de millions d’innocents dans les 2 camps. Ni la masse de haine à laquelle on donne naissance en détruisant, en pillant, en tuant. Rien ne peut justifier le terrible sort des Ukrainiennes et Ukrainiens de Kiev, de Marioupol, ainsi que de l’ensemble des civils de l’Ukraine, bombardés par les avions et les forces Russes.

Toute guerre entraîne l’humanité dans un cycle sans fin de vengeances alternées. « Si tu n’arrêtes pas la guerre, on t’enlève tes comptes en banque, si tu me retires mon argent, je te bloque l’envoi de gaz ou de pétrole ou tu vas le payer plus cher. Si tu continues, nous allons donner des armes à ceux que tu attaques pour qu’ils puissent mieux se défendre. Si tu agis ainsi, je t’envoie la bombe nucléaire, etc, etc. »

Même si ce que nous vivons est très sérieux, il n’empêche que les scénarios sont de l’ordre de la maternelle. Mais au lieu de jouer avec des armes en plastique, ce sont des armes à balles réelles.

Alors non, je le redis, pour ma part, aucune guerre n’est juste, absolument aucune.

D’autant plus que dans chaque guerre, chaque pays prend en otage son peuple. De la ville de Moscou à Saint Pétersbourg et de la ville Kiev à Marioupol, la situation est subie par les civils.

La guerre ruine les hommes et les détourne des œuvres de paix

Guerre Ukraine Russie


Qu’on le veuille ou non, la guerre qu’elle soit en Ukraine aujourd’hui ou partout ailleurs est toujours une œuvre démoniaque. Elle ruine les hommes et les détourne des œuvres de paix. Ces œuvres de paix qui pourraient à bien moindre prix, assurer une vie matérielle exempte de soucis, ainsi que de s’ouvrir à une recherche spirituelle par exemple.

Mais ne cherchons pas bien loin, comme l’exprimait si bien John Lennon. S’il n’y avait pas de nation, pas de pays, si personne ne voulait accaparer des terres qui n’appartiennent en fait à personne, si comme nous le revendiquons sans cesse au Grand projet, l’argent n’était pas au cœur des systèmes. Et si le monde marchand n’existait pas, il n’y aurait pas de conflit. Pourquoi vouloir se battre pour avoir ce que l’on a déjà en abondance ?

Le conflit Ukrainien et les sanctions

La Russie par exemple qui, par ses actions militaires, touche les egos des dirigeants de l’Alliance atlantique qui réagissent immédiatement en gelant des réserves extérieures de la banque centrale Russe – Celles-ci s’élevant à plus de la moitié des 630 Milliards de dollars de réserves extérieures accumulées par la Russie. Ces réserves qui alors lui deviennent inaccessibles.

C’est comme aux échecs, la seule question à se poser avant de bouger un pion est, que menace-t-il ? On peut dire que cela a sans doute été le coup le plus inattendu et le plus rude pour l’économie Russe. Mais qui en subit les conséquences ?

Et bien sûr, c’est le citoyen russe lui-même. Car ces réserves servent aussi à soutenir par exemple la chute du cours du rouble.

Car il faut bien différencier les donneurs d’ordres des civils. L’attaque ici, est portée sur des civils et non sur des militaires. La chute du rouble va d’abord toucher les gens du peuple, ceux qui ont des épargnes qui risquent de s’évaporer par exemple.

Mais aussi l’attaque des Russes sur des villes d’Ukraine, Kiev, Marioupol, etc… pousse le peuple ukrainien à prendre la fuite. Depuis le début, en seulement 12 jours, on dénombre au niveau humanitaire déjà 2,5 millions de réfugiés Ukrainiens, qui ont à changer de vie, quitter leur ville ou leur campagne, pour beaucoup à jamais, à cause d’une guerre qui ne leur appartient pas.

Qui est en guerre contre qui ?

Guerre en ukraine aujourd'hui


La véritable question à propos de la guerre en Ukraine aujourd’hui est qui est en guerre contre qui ? Les politiques et militaires contre les politiques et les militaires d’une autre nation ? Ministres contre ministres, armée contre armée ? Ou les politiques contre le peuple qui est pris en otage ?

Car, dès qu’une décision politique ou militaire est prise, c’est tout le peuple assujetti à ce pays qui en subit les conséquences. Regardez simplement les athlètes sportifs russes exclus des jeux paralympiques. En fait, sous ce principe, nous devrions exclure tout le monde. La France par exemple ou les États Unis, l’Angleterre, mais aussi l’Ukraine ou encore on se rappelle de la Chine avec le Tibet. Pratiquement toutes les nations ont un jour ou l’autre détruit ou violenté un peuple, un pays, pour conserver et faire valoir leurs intérêts.

L’OTAN donnant des armes à l’Ukraine pour se défendre, cela signifie qu’ils sont entrés en guerre contre la Russie, donc implicitement, nous aussi. Nous venons d’être pris en otages sans notre accord. D’abord parce que quelqu’un devra payer les coûts, mais aussi parce que nous devrons tous subir les effets collatéraux de cette guerre. Ces effets qui sont : la hausse de l’essence et du gaz, des problèmes de livraison de matières premières, et au pire, des pénuries et des affrontements mettant en jeu la sécurité nucléaire.

Mais sommes-nous d’accord pour être en guerre ? Nous a-t-on demandé notre avis ? Nous sommes placés au centre d’un affrontement. Ne pouvant rien faire d’autre que subir les choix et décisions de psychopathes fous furieux. Par conséquent, nous sommes les victimes de leurs désirs profonds égotiques et pulsions destructrices.

La guerre en Ukraine et la loi martiale

Avec le COVID, c’était de la rigolade, ils essayaient de nous faire croire que nous allions tous mourir d’un virus. Ils ont alors institué avec succès des restrictions sous couvert de crise sanitaire.

Lorsque l’on crée une méga inflation et des pénuries dues « à la guerre en Ukraine », ce ne sont pas des militaires contre d’autres militaires. Non, ce sont des dirigeants de pays contre leur peuple ou contre les peuples des pays voisins. On comprend alors mieux le titre de Marianne à présent.

Chaque action que l’OTAN a mise en place jusqu’à présent vise en priorité les civils. Une nation en guerre peut à tout moment décréter la loi martiale et à tout moment confisquer l’épargne des citoyens. Mais pas seulement. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est la loi martiale, c’est l’armée et le chef de l’état qui assurent le maintien de l’ordre et le contrôle, à la place de la police.

Pour la petite histoire, c’est se placer en tant que Dieu tout puissant. En effet, le terme est emprunté au Dieu Mars, qui dans la mythologie romaine, est le dieu des guerriers et de la violence. La loi martiale revient à dire, la loi de la guerre et de la violence en se donnant tous les droits, comme le ferait le Dieu Mars.

Ensuite, je vous invite à ne pas vous laisser berner par des annonces qui paraissent violentes mais qui ne sont que de la poudre aux yeux.

Est-ce que les actions mises en place par l’OTAN et les USA contre la Russie et en soutien à l’Ukraine sont louables ?


Dans la guerre aujourd’hui en Ukraine, prenons par exemple l’annonce la plus emblématique de l’exclusion de plusieurs banques russes du SWIFT. Cette mesure les empêche ainsi de passer des transferts internationaux de paiement. On pourrait se dire que c’est un sacré coup. Mais là encore, qui en subit le plus les conséquences ? Sûrement pas les états car en fait, la coupure n’a pas été totale. D’autres banques sont toujours branchées à SWIFT. Tout simplement pour permettre les achats de gaz russe par certains pays européens. Oui, les mêmes qui font la demande d’enlever le SWIFT s’assurent de pouvoir traiter avec les Russes. (Vous avez toutes les sources dans la description tout en bas de l’article.)

Donc ces banques « nécessaires aux Européens pour leurs intérêts (et non celui des citoyens) » ont toujours accès au système de paiement international. Ainsi donc elles assurent un rôle d’intermédiaires auprès des banques mises en cause, de ce fait, elles leur permettent de contourner le fameux block out.

Ce conflit a quelque chose de bien plus grand que l’Ukraine et la Russie. Je me rappelle par exemple le génocide commis sur le peuple tibétain par les Chinois. Il n’y avait pas autant de mouvement, ni de mise en avant qu’avec ce que vit l’Ukraine actuellement et que je déplore bien sûr. Car ces millions de familles, de réfugiés, qui doivent fuir leur pays, tous ces morts, c’est tout simplement insupportable et inhumain. Mais par exemple, dans le conflit Chinois/Tibet, ou même la guerre en Irak avec les Américains, il n’y avait pas de mouvement massif des autres pays du monde.

L’onde du conflit, la guerre en Ukraine au niveau mondial

carte des pays avec ou contre la russie pour la guerre en ukraine

A propos de la guerre en Ukraine, aujourd’hui le monde est divisé en 4. Cette carte date du 3 Mars et je n’ai pas trouvé de mise à jour depuis.

Mais de manière très explicite, au 3 Mars 2022, la Biélorussie, la Syrie, le Myanmar, la Corée du Nord, le Venezuela et l’Érythrée soutiennent pleinement La Russie.

Puis la plupart des nations d’Asie, à l’exception du Népal, du Bhoutan et du Cambodge, près de la moitié des nations d’Afrique, puis en Amérique du Sud, la Bolivie, le Brésil, le Nicaragua, et Cuba ne condamnent pas les actions de la Russie.

Puis le 3ème groupe qui représente l’autre moitié des nations d’Afrique, l’Indonésie, la Papouasie, les Philippines, la Malaisie, en Amérique du Sud, l’Argentine, le Chili, le Pérou, la Guyane et le Surinam et puis le Honduras, le Mexique et le Guatemala condamnent les actions de la Russie contre l’Ukraine mais n’ont fait aucune riposte.

Et le dernier groupe avec en Amérique du Nord les États-Unis et le Canada. Les pays d’Europe avec l’Islande et tous les pays de l’Otan dont la France, le Royaume-Uni, la Suède, la Finlande la Norvège. Et enfin l’Océanie avec l’Australie ainsi que la Nouvelle-Zélande, tous condamnent et ripostent.

Nous avons donc déjà devant nos yeux, les nations qui s’affrontent ouvertement en rouge et bleu foncé, les alliés potentiels pour chacune des parties en rose et bleu clair. Alors bien sûr, je le rappelle, cette carte date du 3 mars et certaines nations peuvent changer de position. Mais cela nous montre déjà la position mondiale vis-à-vis de ce conflit qui, somme toute, n’est qu’entre 2 pays et qui aujourd’hui prend une tournure mondiale.

Sommes-nous condamnés à ces guerres perpétuelles ?

C’est toujours un mauvais calcul et une erreur fondamentale de ne compter que sur la force pour maintenir une domination. La carte du tarot de Wirth de la Force explique admirablement cela. Plus un état renforce sa police et son armée, plus il s’éloigne de l’homme et moins il a droit au respect des citoyens. En effet, le tarot ne parle pas d’avenir mais bel et bien de présent et de notre système.

L’histoire nous a montré qu’il est impossible de conquérir durablement par la force des armes. La preuve en est que nous n’avons jamais été en paix, car la paix n’est pas un sursis entre 2 guerres. La paix ne pourra exister sur terre que lorsque qu’il n’y aura plus aucune arme. Seulement lorsqu’on arrêtera d’avoir peur et de vouloir se protéger de son prochain. A ce moment-là, nous pourrons dire que nous sommes devenus une civilisation développée et que nous avons grandi intérieurement. Aujourd’hui nous sommes encore très primaires.

La Guerre et ceux qui portent les médailles

La guerre fait des esclaves, toujours, alors que nous devrions toutes et tous, devenir des amis.

Seulement nos sociétés sont vérolées jusqu’à la moelle et c’est bien pour cela qu’elles devraient se transformer entièrement. En effet depuis de nombreuses générations, seuls ceux qui font preuve de force brutale sont des grands hommes. Tellement grands qu’on leur colle des médailles sur la poitrine pour bien les reconnaître. En fait, ceux qui tuent le plus de gens et gagnent par la force sont mis sur un piédestal. Ils ont la légion d’honneur car soi-disant, ils ont écrit l’histoire.

Mais Non ! N’ayant pas écrit l’histoire, ils l’ont juste marquée de l’énorme empreinte de souffrance qu’ils ont provoquée. Ont répandu le sang d’innocents sur des champs de batailles. Et ont pris des vies pour nourrir leur orgueil et nourrir le rêve d’un autre. Ceux qui devraient avoir la légion d’honneur sont ceux qui écrivent vraiment l’histoire des hommes. C’est-à-dire ceux qui développent leurs facultés les plus hautes et les plus estimables. Comme les vrais chercheurs de vérité, les sages, les philosophes, les artistes qui célèbrent la beauté du Monde. Les protecteurs des animaux et des forêts, ceux qui aident, éduquent, soutiennent les gens dans la rue, dans la misère, ou à l’humanitaire. Ainsi que toutes ces personnes qui ont sauvé des vies en bravant de nombreux dangers.

Ce n’est pas ma guerre, car aucune guerre n’est ma guerre

Guerre en ukraine paix

Non, il n’y a pas de guerre juste. Si vous désirez vraiment vous battre, alors allez dans le désert et affrontez vous, face à face. Et s’il vous plait en laissant les citoyens loin de vos désirs égocentriques.

Ce n’est pas ma guerre, car aucune guerre n’est ma guerre. Je ne suis ni patriote, ni nationaliste. Chacun s’est octroyé des terres, des biens d’un monde qui ne lui appartient pas. Je ne me bats pas pour le rêve ou le désir d’un autre.

Je respecte la Vie de tout être humain quel qu’il soit. Tout comme celle de tous les autres êtres vivants car la Vie pour moi est sacrée !

Un des préceptes de la Bible est : « Tu ne tueras point ! ». Je vous invite d’ailleurs à visionner ce film extraordinaire « Tu ne tueras point ! ». Ce film raconte l’histoire vraie d’un soldat américain parti à la guerre sans arme pour soigner ses camarades… 

La guerre en Ukraine, alors, que faire face à ce conflit ?

Alors pour conclure, je vous invite tout d’abord à ne pas rester dans le déni de ce qui se joue devant nos yeux. À tout moment, nous pouvons assister à une escalade de la violence.

Je vous invite à ne pas entrer dans la peur. Surtout ne vous laisser pas endormir par ce que vous racontent les médias de masse.

Restez centré, ayez comme pour le COVID un Plan B et un Plan C à disposition. J’ai par exemple des amis en Pologne, prêts à fuir leur pays si cela commençait à tourner au vinaigre. Nous avons ensemble mis en place un plan de sortie qu’ils n’utiliseront peut-être jamais mais cela les rassure d’en avoir un. Ainsi en cas de panique, ils garderont leur sang-froid.

Plus que jamais, restez centré, c’est-à-dire méditez jour après jour, sans relâche. Cela renforcera votre clairvoyance et la paix de votre esprit.

Puis vous pouvez venir rejoindre notre communauté sur Télégram où nous pouvons ainsi parler sereinement et sans jugement entre nous.

Je finirai avec cet arcane de la force où cette dame parvient à maîtriser le lion féroce non pas en utilisant la force brutale, mais seulement au prix d’une lutte, la plus grande des luttes : celle qui se joue avec soi-même. Oui, la première des guerres se déroule tous les jours avec soi-même. Avec nos pensées négatives sur les personnes, les choses, avec nos jugements sur les autres ou nous-mêmes… Il ne sert à rien de vouloir mener des combats à l’extérieur alors que nous ne sommes pas pacifiés à l’intérieur.

La paix réside en permanence dans le fond de notre cœur

Si chacun d’entre nous s’engageait à gagner la guerre contre lui-même, nous n’aurions plus jamais de guerre. Comme beaucoup de Sages et de Saints l’ont dit, cette Paix réside en permanence dans le fond de notre cœur, à nous de renverser notre regard. Afin de laisser passer les nuages gris de nos pensées, qui voilent ce merveilleux soleil intérieur. Cette lumière qui réside en chacun de nos cœurs.

Rappelons-nous que nous avons tous été un nouveau-né. Avec cet immense besoin d’Amour qui ne demandait qu’à sourire et à être aimé. Ce nouveau-né vit toujours en chacun de nous et crie sans cesse son manque d’amour. À travers toutes les souffrances, les colères, la haine et les désirs de vengeance exprimés… Derrière toutes ces guerres et ces actes de violence, il y a cet immense besoin d’Amour, de reconnaissance et de sécurité de ce nouveau-né, puisse-t-il un jour être reconnu. Afin que nous nous sentions enfin tous reliés par le Cœur, dans notre condition d’être humain à la fois si vulnérable et si puissant…

Le jour où nous conscientiserons tous cela, nous découvrirons ce que veut dire le mot paix. Ce dont nous n’avons qu’une vague idée et dont nous n’avons encore jamais fait l’expérience concrètement.

La Paix est dans le cœur des êtres, qu’elle le devienne sur la terre…

Mika Denissot

Prêt à prendre une initiative et rejoindre notre communauté ? Inscrivez-vous pour recevoir plus d’articles et d’infos de Mika et Soul in a Mind. 

  Emergence Spirituelle - formation en ligne - Mika Denissot
  Méditation mensuelle pendant un an - cours en ligne gratuit  

Restez dans la boucle des Soulminders

Telegram Mika Denissot

Facebook Twitter Linkedin Youtube Instagram

 

 

Liens sources :

https://www.linternaute.com/actualite/monde/2612457-russie-en-guerre-toutes-les-sanctions-prises-quel-impact-sur-les-russes/

https://lvsl.fr/sanctions-contre-la-russie-une-arme-a-double-tranchant/

https://www.aa.com.tr/fr/monde/poutine-les-sanctions-occidentales-contre-la-russie-équivalent-à-une-déclaration-de-guerre/2525097

https://legrandcontinent.eu/fr/2022/02/24/cartographier-les-reactions-a-linvasion-de-lukraine/

https://www.bbc.com/afrique/monde-60603156

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1865386/chute-rouble-russie-banque-epargne