C’était en l’an 19 avant la grande destruction.

L’humanité vivait dans un semblant de bien-être, une forme de complaisance,
d’insouciance et d’ignorance. Tournée vers les plaisirs de la vie, dont la consommation à outrance.Chacun vivait comme s’il n’allait jamais mourir, comme si rien n’allait s’arrêter.
C’était l’an 19, avant la grande destruction.

Le choc frontal en 2020

Et puis……… en l’an 20 : le choc frontal ! Tout s’arrêta.

Le plaisir de vivre disparut.  La consommation à outrance s’arrêta et  le semblant de bien-être devint une réalité de mal-être. Mais l’ignorance, elle… augmenta.
Et tout alla très vite. Le monde fut divisé en deux, très rapidement.

D’un côté, les accrocheurs, ceux qui ne voulaient pas croire autre choses ou dire que ce que disaient les informateurs réguliers, les dirigeants établis, et les journaux certifiés.
De l’autre côté, les Soulminders, ceux qui intuitivement avaient compris qu’un grand changement dans l’histoire de l’humanité, était en train de s’opérer.

Le cris d’alerte des Souldminders

Ces derniers étaient portés, transportés par quelque chose qui les dépassait.
Les Soulminders ont tenté d’informer les accrocheurs pendant des mois et des mois afin qu’ils ne croient pas à ce qu’ils voyaient ou entendaient. Mais étant méconnus, les Soulminders n’ont eu que très peu d’influence.

Beaucoup d’entre eux, se sont faits décapités puis emprisonnés et écrasés mais aussi  bafoués par les informateurs réguliers et les journaux certifiés qui renforçaient la croyance des accrocheurs.

Mensonge, manipulation et gouvernance

Et pendant ce temps, les membres de la grande LIGUE ARCHI, ont établi un plan machiavélique qui dépassait tout entendement. Ils se sont pris pour des architectes de l’humain jouant les magiciens. Certains se sont même pris pour Dieu !

Un micro V mi humain, mi bactériologique et mi numérique, a été lancé pour une expérimentation grandeur nature. Cette expérimentation, nous l’avons surnommée : la grande destruction.

En l’an 20, elle commença. Une longue et lente descente aux enfers pour les accrocheurs qui ne comprenaient plus rien, englués dans le marécage des émotions perturbantes et des idées divergentes. Ne sachant plus quoi penser, la plupart ont décidé de laisser les dirigeants de la Ligue Archi prendre les décisions à leur place.

Une atteinte à la liberté individuelle

Leur liberté d’action et de mouvement sur la planète terre a été réduite, leur liberté de parole pratiquement anéantie. Même leur travail pour pouvoir gagner le droit de vivre et de respirer sur cette terre, leur a été enlevé.

Beaucoup d’entre eux sont morts, d’autres ont décidé de venir se rallier aux soulminders. Parmi eux, des membres de la Ligue sont venus soutenir la cause des Soulminders. Il y en avait de plus en plus chaque jour, le phénomène n’a fait que s’amplifier…

Les médecins, les chercheurs de vérité mais aussi les partisans de la liberté et même certains
informateurs réguliers ont fait le pas. Les Soulminders ont augmenté en nombre et en puissance.

2021 : Le début de l’affrontement

En l’an 21, je me rappelle, c’était le début de l’affrontement. Le monde était divisé non plus en 2 mais en 3.
Les plans de la Ligue ne fonctionnaient pas comme prévu. Le Micro V n’agissait pas suivant leur plan. En effet il y avait trop peu de morts ou de cas dramatiques pour diminuer la résistance des Soulminders. Ainsi ça a eu  pour effet d’augmenter le nombre d’accrocheurs venant se rallier à leur cause.

Il y avait donc toujours les accrocheurs, collés à la Ligue car dépendants d’eux, psychologiquement, financièrement et médicalement. Les Soulminders toujours présent , les défenseurs de la Vie.
Puis entre eux, il y avait les hésitants, ceux qui ne savaient pas, ceux qui allaient un jour à
gauche, un jour à droite…

Un nouveau Micro pour nous contrôler

Emotion action jugement

Le Micro V ne fonctionnant pas, la Ligue lança la Micro P plus puissante que le Micro V : une sorte de virus énergétique qui passait uniquement par les neurones de nos cerveaux et venait se coller aux cellules C, les cellules des croyances.
La micro P fit bien plus de dégâts que le Micro V car ce virus P tétanisa littéralement les actions de milliards de personnes. Plus personne n’osa dire ou agir car la Micro P avait cette faculté de grandir dans le cerveau puis dans le corps de chaque individu grâce aux décharges électromagnétiques des informateurs réguliers et des journaux certifiés.

L’accrocheur était accroché, menotté puis enfermé à jamais dans la plus puissante et la plus grande des prisons : son cerveau.
Les barreaux de cette prison étaient ses émotions, qui le poussaient à réagir. Il ne voyait pas que le manque de prise de décision concernant ses choix de vie, augmentait la taille des
murs.
Et tout fut détruit : la pensée, la culture puis  les droits humains et le sacré. Ce fut le temps de la
grande destruction.

2026 : Temps d’inertie

En l’an 26, le monde était dans une espèce de temps d’inertie. Chacun était sur ses positions
et sur ses gardes.

Les Soulminders se nourrissaient malgré tout, de tout ce que la grande destruction avait emporté avec elle : la culture, les pensées élevées et surtout le Sacré.

La Ligue avait oublié quelque chose d’essentiel, à savoir que rien ne pouvait supplanter le mystère de la création. Elle avait oublié que le monde était réglé au millimètre près. Ceci avec une précision de l’ordre du micron et que cette précision s’ajustait d’elle-même, quels que soient les choix des Soulminders, des accrocheurs ou de la Ligue. Ce quelque chose à été oublié   depuis la nuit des temps : ce mystère qui avait hanté des millions de chercheurs et philosophes et que personne n’avait pu encore éclairer.

Une arme efficace crée par les Soulminders

Les plus puissants s’étaient crus plus puissants que l’origine de la vie, elle-même!
Comme les Soulminders connaissaient cette loi, ils avaient créé des armes d’une efficacité redoutable pour traverser cette période de survie de l’an 26 à l’an 30.

Plus la Micro P grandissait chez les accrocheurs, plus les Soulminders gagnaient en puissance. Ils se centraient sur ce qui avait le plus de valeur dans une vie humaine : le respect de l’autre et de l’environnement puis de  la respiration et la liberté.

Alors que des millions d’accrocheurs se mourraient chaque jour sous les coups de fouets de leurs bourreaux, les Soulminders envoyaient des signaux forts qui à force de persévérance, atteignaient les neurones des accrocheurs en souffrance. Ces signaux étaient des cellules cancéreuses pour la Micro P.

Un autre monde possible

Par leur joie de vivre, leur bienveillance puis  leur alignement et  leur persévérance mais aussi le respect de leur environnement, les Soulminders montraient l’exemple d’un autre Monde possible.

D’ailleurs, les accrocheurs vivaient dans des villes sombres, dans l’attente d’une nouvelle loi de la Ligue alors que les Soulminders avaient déjà quitté ces espaces et vivaient dans les montagnes et les forêts en créant leur propre gouvernance, basée sur l’Intelligence Collective.
C’était l’époque de la guerre énergétique et psychologique et  la guerre des croyances.

L’année de la grande levé : 2030

Puis l’an 30 arriva, ce fut l’année de la grande levée. Les charges énergétiques de plus en plus nombreuses et répétées des soulminders finirent par porter leurs fruits. Les accrocheurs se réveillèrent et ensemble, ils mirent à plat toute la Ligue Archi, en gagnant l’adhésion des informateurs réguliers, des dirigeants établis, et des journaux certifiés.

Les grands et hauts dignitaires de la ligue Archi se sont tous effondrés car il y avait 4 Milliards de personnes pour quelques milliers d’opposants.
Cela dura 3 ans, un combat violent, des affrontements sans merci. Mais comme le dit chaque Soulminder : le conflit est parfois nécessaire pour trouver l’harmonie !
Les Soulminders gagnèrent et le monde trouva enfin la paix.

La grande victoire , un nouveau monde en construction

En l’an 33, tout était à reconstruire, tous les possibles se trouvaient de nouveau devant nous.
Les Soulminders ont montré au monde qu’ils pouvaient marcher dans une même direction sans dirigeant, sans chef. Ils ont intégré les notions de reliance et de respect pour chacun d’entre nous et pour tous les non humains, notions essentielles au bien vivre sur cette planète.
Chacun avait sa place et chaque individu était nécessaire.

C’était la grande victoire.  Pendant des mois, les derniers survivants dansaient et chantaient puis
s’aimaient, riaient. ils étaient en joie, en amour.
Pour la 1ère fois, il n’y avait plus de dirigeants, plus de chefs nulle part. Chacun était libre, livré à lui-même.

Nous sommes maintenant en l’an de conscience. Toutes les normes ont été abandonnées, toutes les conventions supprimées, comme la découpe du temps, l’argent. Il n’y a plus d’identification, les titres font partie de l’ancien temps.

Et quatre questions sont alors apparues :
Qu’allons-nous faire maintenant ? Comment allons-nous vivre ? Qu’allons-nous
reconstruire ? Et comment ?

Mika Denissot

Prêt à prendre une initiative et rejoindre notre communauté ? Inscrivez-vous pour recevoir plus d’articles et d’infos de Mika Soul in a Mind sur l’art de la maitrise de soi et de l’émergence spirituelle



Preparez votre projet sans erreurs

Faites l’experience d’Anapanasati

 

Restez dans la boucle des Soulminders

Facebook Twitter Instagram Pinterest Linkedin Youtube