Nous nous sommes trompés de direction

Et si nous nous étions trompés depuis le début ? Nous humains, homo sapiens, grands vivants parmi les vivants. Si nous condensons l’histoire de notre univers en une seule journée, alors ça fait à peine 10 secondes que nous sommes là.

Qu’avons-nous vraiment fait en 10 secondes?

  • Sommes-nous vraiment plus heureux ?
  • Prenons-nous vraiment soin l’un de l’autre ?
  • Avons-nous vraiment fait de notre mieux ?
  • Est-ce cela être humain ?

Si un être supérieur ne connaissant pas les terriens se plaçait au-dessus de nous et nous observait, il dirait sûrement que nous sommes juste minables, pauvres et instables, voire inutiles.

Ou s’il était très, très sage, peut-être serait-il rempli de compassion pour nous et nous considérerait-il comme des enfants immatures, avides d’Amour et de Sécurité, apprenant difficilement les lois de la vie et générant beaucoup de souffrance par manque de compréhension et de sagesse.

Nous sommes centrés sur nous

C’est sûr, parfois, certains ont des soupçons de don, parfois, certains ont des soupçons d’éveil, mais dans son ensemble, ces moments sont rares.

Nous sommes centrés soit sur nos désirs, soit sur nos peurs, soit sur notre nombril, soit sur celui des autres.

Alors pour nous motiver nous disons : “mais non, regarde, ça commence à s’éveiller partout, il y a des bonnes actions qui se font!”. Mais nous omettons de dire combien de mauvaises se font exactement au même moment. Et lorsque nous mettons cela sur une balance, le choc est plutôt éprouvant.

Très peu de personnes sont éveillées

La réalité, c’est que les gens qui s’éveillent sont très peu nombreux. Vraiment, trop peu ! Je vous donne un exemple concret : La force des GAFAM, c’est de nous mettre sous les yeux uniquement ce qui nous intéresse. Alors, une personne qui est sur le chemin de l’éveil ne verra que des êtres sur le chemin de l’éveil sur son écran. Elle croira qu’il n’y a que ça dans le monde.
Il n’y a que ça sur son mur, dans son fil d’actualité. Et cette tendance à ne proposer à chacun que ce qui l’intéresse va s’amplifier de jour en jour.

Les algorithmes de Google aujourd’hui anticipent vos envies. Ils veulent prendre la place du principe-même de la Vie qui est de nous proposer ce en quoi nous croyons.

En d’autres termes, internet et les réseaux ne feront que vous mettre dans une prison dorée, celle de vos pensées.

Vie fictive

Faites l’expérience comme je l’ai faite moi-même : ouvrez des comptes fictifs sur les réseaux, et intéressez-vous à tout autre chose de ce à quoi vous vous intéressez d’habitude. Faites des recherches sur Google sur de nouveaux sujets. Vous allez être surpris de voir les propositions d’infos, de vidéos, changer très rapidement.

Personnellement, j’ai fait le test avec le VTT et le tennis uniquement, pendant une semaine. Je n’avais plus du tout d’infos sur l’actualité, ni sur la spiritualité et la méditation mais uniquement sur le VTT et le tennis.

Ce que l’on vit, ce que l’on voit, n’est que le reflet de nos pensées et de nos centres d’intérêt 

Vous voyez des choses sur votre écran, cela n’est pas le monde et encore moins la réalité. Ce n’est que le reflet de vos intérêts. Nous avons la chance de voir le vrai visage de notre société depuis le début de l’année dernière.

Même si nous le connaissions déjà, depuis l’année dernière, il s’est dévoilé au grand jour aujourd’hui. Et c’est vraiment une chance, mais aussi une opportunité à ne pas laisser passer. Car cette clairvoyance nous invite à nous transformer, à nous poser les bonnes questions vis-à-vis de notre vie dans ce système actuel. Et si la réponse à ces questions ne vous convient pas ou ne vous convient plus, alors cela devient une invitation à changer de système.

Pour beaucoup d’entre nous, c’est impossible ou utopique, mais ces perceptions viennent du fait que vous n’en n’avez pas connu d’autre. Comme pour le poisson dans un aquarium à qui on parlerait d’un océan. Il vous prendrait pour un fou, n’est-ce pas ?

Un changement de paradigme 

Eh bien oui, vous seriez bel et bien un fou à ces yeux.  Il en est de même aujourd’hui pour ceux qui veulent changer de paradigme. Je me revendique FOU, avec plaisir !

Posez-vous ces quelques questions :

  • Pourquoi y a-t-il toujours de plus en plus d’humains sur terre ?
  • Sommes-nous à ce point si stupides et ignorants que nous ne savons pas nous réguler nous-mêmes ?
  • Pourquoi y a-t-il tant de souffrance sur terre ?
  • Sommes-nous à ce point si aveugles que nous ne la voyons pas, ou que nous refusons de la voir, en continuant de vivre notre vie « as usual » ?
  • Pourquoi y a-t-il tant de haine sur terre ?
  • Sommes-nous à ce point remplis de cette énergie que nous ne savons plus quoi en faire, que nous l’offrons gracieusement à notre voisin ?
  • Pourquoi y a-t-il des êtres qui en commandent d’autres sur terre ?

Mais encore …

  • Sommes-nous à ce point perdus que nous avons besoin d’avoir d’êtres « supérieurs » à nous pour nous diriger et nous commander ?
  • Pourquoi avons-nous choisi de vivre en prenant les ressources de la terre comme des biens de consommation ?
  • Sommes-nous à ce point ignorants pour ne pas comprendre que ces ressources ne sont pas inépuisables ?
  • Pourquoi avons-nous décidé de vivre avec la technologie au détriment de la nature et pourquoi ne voulons-nous pas nous mettre au même niveau que tous les autres milliards d’êtres vivants sur cette planète ?
  • Sommes-nous à ce point supérieurs que nous pensons que la nature elle-même n’est pas suffisante pour les dieux que nous sommes ?

Et d’autres questions

  • Pourquoi avons-nous décidé de passer nos journées à occuper notre mental de tout un tas de choses inutiles pour ne pas penser, plutôt que de vivre en pensant à chaque seconde et respirer ce moment parfait ?
  • Sommes-nous à ce point intelligents que nous nous ennuyons à mourir avec la nature, la nature simple, belle, lumineuse, verdoyante dans un monde naturel qui ne nous apporte plus rien et que nous devons remplacer par une réalité virtuelle ?

Une philosophie matérialiste

Nous saccageons et pillons puis détruisons ou volons et exploitons. De haine et de colère nous sommes remplis. Nous proliférons et nous nous entretuons pour des idées. Cela se produit ainsi car la philosophie principale qui gère le monde est la philosophie matérialiste qui est passée au 1 er plan.

Il manque un équilibre certain dans la philosophie de vie de milliards d’êtres humains aujourd’hui.

Tous les objets que nous voulons accumuler, toutes les infos que nous voulons absorber et tout l’argent après lequel nous courons chaque jour, nous empêche de respirer à un moment donné. Elles nous ensevelissent, perdus dans les calculs et la fatigue physique puis mentale, les insomnies, nous ne regardons plus le ciel.

Comme le disais Omraam Mikhaël lors de l’une de ses conférences sur l’esprit et la matière :

« Voilà comment la majorité des gens comprennent la vie. En adoptant la philosophie matérialiste, évidemment, ils ont réussi dans le monde matérialiste, mais ils ont étouffé leur esprit et leur âme, qui deviennent affamés, assoiffés, suffoquent et meurent. »

La honte des êtres humains

Main femme cacher honte

Pour être honnête avec vous, j’ai parfois honte d’être un être humain. J’ai parfois honte de vivre sur cette terre au milieu de cette grande poubelle que nous avons créée.

Les Français envoient leurs poubelles en Asie pour faire bonne figure. Les Asiatiques extraient des terres rares à tout va pour assouvir les plaisirs des Américains et des Européens et devenir la plus grande puissance mondiale.

Les Africains subissent les chocs occidentaux et chinois de plein fouet et sont devenus des lieux d’expérimentation en tout genre. Les plus pauvres sont des cobayes pour les plus riches. Les classes moyennes ferment les yeux sur les plus pauvres et les plus riches. Et jamais, ô grand jamais notre planète n’a été en paix depuis que l’homme existe.

Nous sommes toujours et indéfiniment en guerre. Cela devrait tout de même nous poser question sur les systèmes de vie humains, non ?

Nous détruisons la terre 

Toutes nos créations finissent par détruire le monde et les vivants. Nous arrivons même à justifier nos crimes. C’est devenu normal de tuer des animaux pour manger. Tout comme de prendre des terres rares pour nos désirs futiles. Il est devenu normal d’exploiter des terres pour le profit, une idée de valeur monétaire qui n’existe que dans nos esprits.
Et aujourd’hui, c’est devenu normal d’utiliser les humains comme produits de profit. Et puis, si vous commencez à ouvrir les yeux en regardant ce que nous avons créé, vous verrez une poubelle à ciel ouvert, le malheur d’êtres humains, le génocide de milliards de non humains, une terre qui souffre.

Certains tirent la sonnette d’alarme depuis des décennies. Mais là encore, trop peu de gens écoutent, et encore moins tentent d’agir. Nous courons comme des singes de branche en branche en essayant de polluer moins, mais c’est trop tard, en essayant de consommer moins, mais c’est trop tard, en essayant de contribuer plus, mais c’est trop tard.

L’incapacité de vivre en paix 

L’histoire nous montre que nous sommes tout simplement incapables de vivre en paix, ensemble, et de mettre un terme à ce génocide planétaire, humain, non humain, végétal et minéral. Ce n’est jamais arrivé.
Est-ce parce que cela est dans notre nature profonde ou parce que nous préférons rester les yeux fermés ?
La question reste ouverte …
Il est difficile d’ouvrir les yeux sur notre histoire, je sais, mais s’il n’y avait qu’un seul virus à combattre, ce serait nous.

Soyons honnêtes, si nous continuons de vivre ainsi, nous ne pourrons jamais dire stop. Et quoi que nous fassions dès à présent, nous continuerons à détruire, à piller les ressources de notre Terre, à être manipulés, à être commandés, dirigés. Et si ce n’est pas nous directement, cela reste tout de même nous, indirectement, dans chacune de nos actions, dans chacun de nos gestes.

Nous sommes pris au piège

Pied chaine piege

Quand je regarde ce que j’ai accumulé autour de moi et que je retrace le chemin de chacun des objets depuis son origine jusqu’à moi, je vois cette grande interdépendance et je comprends que je suis pris au piège. Tout objet, sans aucune exception, contribue au pillage par nous, les humains de cette planète. Nos vies se résument à faire tout un tas d’actions pour avoir de l’argent pour survivre. Notre motivation finale reste le gain, l’avoir… car nous sommes piégés dans un système qui nous a éduqués ainsi. Un système fondé et construit autour de l’argent, un grand Monopoly !!

Seulement, quand on ouvre les yeux sur la réalité de ce que nous sommes, ainsi que de la réelle manière dont nous vivons, et la finalité, puis ce qui motive nos actions, alors le sourire et la paix ne peuvent pas être au rendez-vous.

De vrais moments de paix 

Je vais être honnête avec vous : les seuls vrais moments de paix et de bonheur que j’ai découverts dans mon existence – je ne veux dire pas une paix transitoire, ni une une paix entrecoupée de projets, pas non plus une paix complète – ces moments étaient ceux lors de mes retraites méditatives.

Loin du monde, et loin des humains, juste avec les animaux et la nature et cette énergie mystérieuse qui nous fait respirer. Oui, cette nature mystérieuse que nous oublions si rapidement.

Pouvez-vous prendre conscience à cet instant du miracle de vie qui est en vous ? Vous respirez, vivez puis vos cellules et vos organes sont actifs sans aucune action consciente de votre part. Êtes-vous sensible à cela ?

La manipulation de nos dirigeants nous a trompés

Oui, nous nous sommes trompés. Nous nous sommes trompés de direction. Celle que nous avons prise et que les dirigeants du monde veulent que nous continuions à prendre est destructrice et infâme. C’est la direction de l’exploitation et du massacre ainsi que de la dévastation et de la manipulation. C’est la direction de la folie et du suicide collectif.

Et personnellement, je suis convaincu, par expérience, que notre réelle nature n’est pas cela. Je suis convaincu que nous agissons ainsi car nos modes de pensées et nos pensées elles-mêmes, sont manipulées depuis notre naissance.

Sortir de cette direction 

Alors, laissez-moi vous livrer mon message.
Il y a une autre direction. Une direction qui demande à chacun d’entre nous de sortir de ce long sommeil collectif, de sortir de cette hypnose et de cet esclavage collectifs.
C’est de devenir spiritualiste.
Surveillez-vous et analysez-vous.
Etudiez-vous à chaque instant, sans relâche, observez vos faits et gestes et surtout vos pensées.

Car ce sont vos pensées qui dirigent votre vie. D’ailleurs, si ce n’est pas déjà fait, si quelqu’un arrive à contrôler les pensées dans l’esprit de chaque individu, il contrôlera le monde des humains. Et si j’ai passé ma vie à travailler sur la maîtrise de soi, la pensée et les images mentales, c’est justement pour me protéger de cela.

A chaque instant de votre journée, observez si vous marchez seulement poussé par vos instincts animaux ou si vous donnez la possibilité à votre nature plus lumineuse de se manifester en vous et à travers vous.

Les 2 doivent exister en nous mais la première ne doit pas ni assombrir, ni annihiler la seconde.

Prendre soin de soi, c’est arrêter d’être hypnotisé par nos dirigeants et travailler sur soi

Oui, surveillez-vous au lieu de surveiller les autres. Et quand vous voyez que votre vie spirituelle, votre vie d’être divin et lumineux commence à diminuer, ralentir, voire disparaître, et que seule la vie physique existe, c’est-à-dire : boire et manger, puis  dormir, s’amuser et consommer, alors ce sera le moment pour tout mettre en œuvre pour que cela ne dure pas.

Le bon ratio que j’appellerai pour cette vidéo « la Justesse énergétique », est celui-ci, et vous allez voir que les ¾ des humains vivent l’inverse : 80% de vie spirituelle pour 20% de vie matérielle.

Quand l’esprit illumine vos actions, vous n’avez plus besoin d’en faire beaucoup pour réaliser ce que vous avez à faire.
Si vous êtes fatigué, c’est que vous avez inversé « la Justesse énergétique ».
Et si vous êtes triste, que vous avez perdu la joie de vivre, c’est que vous avez inversé « la Justesse énergétique ».
Si vous n’avez plus de rêve, si vous avez perdu la foi, c’est que vous avez inversé « la Justesse énergétique ».
Mais encore, si vous vivez chaque obstacle sur votre chemin de vie comme une catastrophe, c’est que vous avez inversé « la Justesse énergétique ».
Enfin, si vous désirez du fond du cœur, au plus profond de votre âme, avec nous, respiritualiser le monde, alors il est grand temps de commencer par respiritualiser votre vie toute entière.

Respiritualiser le monde, notre monde, pour vivre mieux

En respiritualisant le monde, vous créerez par voie de cause à effet un nouveau paradigme, car vous sortirez de la pensée unique, vous vous éloignerez de la philosophie dominante, vous serez les créateurs d’un nouveau paradigme.

Et même si nous ne sommes plus là pour le voir vivre, it’s OK ! Car dès que vous commencerez à vous respiritualiser, vous le ferez naître à votre tour.

Et au moment où notre âme quittera notre corps pour continuer son Grand Voyage, nous pourrons partir en paix avec nous-mêmes. Nous aurons été les jardiniers de demain. Continuer à semer de la haine et de la violence, c’est ce que nous n’aurons pas continué.
Sans aucun regret nous partirons,  l’esprit libre, la conscience sereine, le Cœur léger, rayonnant d’Amour et de Gratitude

Mika Denissot

Prêt à prendre une initiative et rejoindre notre communauté ? Inscrivez-vous pour recevoir plus d’articles et d’infos de Mika Soul in a Mind sur l’art de la maitrise de soi et de l’émergence spirituelle



Tout ce que vous ne savez pas encore sur vous…

Où en suis-je maintenant ?

 

Restez dans la boucle des Soulminders

Facebook Twitter Instagram Pinterest Linkedin Youtube