Le traditionnel jour du silence Nyepi sur l’île de Bali en Indonésie

(L’article a été mis à jour le 25 septembre 2021).
Imaginez que pendant 24h, à l’endroit où vous vivez, tout soit arrêté, qu’une cérémonie ayant lieu tous les ans années après années, vous oblige au silence. Quelque chose bien plus imposant que les confinement que nous avons vécus en 2020-2021. Cela signifierait : plus de voiture, ni de train, aucun transport en commun, l’aéroport international fermé. Les hôpitaux continueraient de fonctionner mais dans la rue, plus personne, aucun commerce d’ouvert. Rien. Même internet serait éteint, vous ne pourriez donc plus y accéder, le silence. Le nyepi

programme de meditation gratuite avec mika denissot

Qui arrive à imaginer cette journée du nyepi d’arrêt total comme une grande longue méditation ? C’est ce que nous vivons chaque année sur l’ile de Bali en Indonésie qu’on appelle aussi l’ile des dieux. A l’occasion du traditionnel nouvel an balinais, le rituel de Nyepi qui se traduit par “faire silence” dans la tradition hindous balinaise.

Partout dans le monde, on célèbre le nouvel an en faisant la fête. Les traditionnels vœux de nouvel an sont bruyants. Tandis qu’ici à Bali, c’est un jour de célébration du silence. C’est le jour où l’on revient vers soi, le temple du soi, où l’on se recentre. Les balinais aiment dire : Tout ce que l’on ne maîtrise pas, c’est du désordre. Et le simple fait de s’arrêter complètement devient une façon de rééquilibrer les éléments, donc de remettre de l’ordre.

Comment se déroule la nouvelle année, le rituel de Nyepi et de Ngrupuk sur l’île de Bali aux environs d’Ubud ?

Pour la petite histoire, en voici une version (parmi tant d’autres) aux environs d’Ubud dans la région de Gianyar. Les jours qui précèdent Nyepi, des grands rituels de purification ont lieu sur la plage ou au temple de la montagne sacrée Agung à proximité d’Ubud, la cérémonie de Melasti et du grand Tawur.

La veille du nyepi

La veille au soir de Nyepi se déroule la célébration, disons même la fête attendue de tous, la parade de Ngrupuk, les balinais confectionnent des démons, de s monstres qu’on appelle Ogoh Ogoh, chaque quartier à son monstre, des statues en papier-mâché représentant des monstres qui ont été réalisé avec talent par les jeunes et les enfants du village.

La soir du nyepi

Ce soir-là dans tous les villes et villages de Bali, le Ngrupuk rassemblera l’intégralité de la communauté balinaise. Les enfants seront en têtes. Il y aura la procession des Ogoh Ogoh. Ils sont ces statues de papier mâché. Ces Ogoh-Ogoh vont défiler dans une parade traditionnelle. Ce sont des statues de monstres, qui envahiront rues et grands carrefours, dans un rituel bien scénarisé, qui va attiser la venue des démons.

Une procession au son des percussions traditionnelles, accompagnée de formes de transes, les Ogoh Ogoh finiront enflammés, à la fin de la parade, sur les places de villes et village. Mais lorsque les démons vont arriver sur l’île le lendemain (Nyepi), ils penseront que l’île de Bali est totalement inoccupée, Bali baignant dans un silence de mort les Ogoh Ogoh étant carbonisés sur les places, les balinais ayant la consigne de rester à la maison et d’ignorer le temple.

Le jour du nyepi

Interdit de circuler dans la rue même pour les enfants, ne serait-ce qu’aller à pied chez les voisins et même au temple ! Comme tout est fermé au village et dans les villes de Bali, il n’y a aucun bruit, les démons vont donc repartir et laisser l’île aux déesses et aux dieux Hindous. Là où j’habite en paix et libre … Nyepi nous permet de vivre toujours heureux à Bali car nous y sommes protégés de l’arrivée menaçante des démons.

Sur l’île de Bali, le jour de Nyepi, le traditionnel jour du silence, l’économie s’arrête totalement

Ce que je voudrais partager avec vous, imaginez ce que ça peut faire, lorsqu’une île entière est arrêtée. Tout d’abord, plus aucune émission de gaz. L’économie s’arrête totalement, donc voilà un bon moyen pour tous ceux qui veulent lutter contre les lobbies. S’arrêter, se recentrer sur soi, rien à faire d’autre que de rester en paix avec soi-même pour lutter contre tout ce qui se passe autour de nous.

Le nyepi pour le nouveau paradigme

D’un autre côté, c’est une façon pertinente d’aborder la lutte contre le réchauffement climatique. Lorsqu’on fait un arrêt de tout, on ne consomme plus, et comme on ne consomme plus on ne génère plus de gaz à effet de serre … Bref, imaginons que la célébration du jour de Nyepi puisse se répéter plusieurs fois dans l’année, à plusieurs endroits différents.

D’ailleurs il y a très longtemps à Bali, il existait différents jours de Nyepi car les balinais étaient divisés. Si l’on pouvait réitérer Nyepi de cette façon, peut-être tous les mois ou tous les deux mois, cela permettrait à chacun de faire un vrai retour sur soi régulièrement, de trouver une paix intérieure, et cela permettra à la planète de pouvoir respirer vraiment, un rituel pour une belle journée, de respiration, où l’on ne consomme plus, sans bruits, sans lumières, sans internet.

Le nyepi et soi-même

Le jour du Nyepi, la journée du silence sur l’île de Bali en Indonésie, c’est un moment pour méditer, rester avec soi-même. Ou bien, comme je vais le faire, on le passe avec des amis. Nous allons utiliser cette journée pour méditer ensemble, pour communiquer plus profondément, passer un moment de repos avec les proches, retrouver ensemble le calme d’esprit dans la célébration de Nyepi, du silence.

Venez nous rejoindre en cette journée d’arrêt, afin de remettre de l’ordre à l’intérieur de vous-même. Physiquement, mentalement, énergétiquement.

Mika Denissot

Prêt à prendre une initiative et rejoindre notre communauté ? Inscrivez-vous pour recevoir plus d’articles et d’infos de Mika et Soul in a Mind. 



 

la voie des soulminders

Technique de méditation anapanasati

 

Restez dans la boucle des Soulminders

Telegram Mika Denissot

Facebook Twitter Linkedin Youtube Instagram