L’art de la méditation par Bouddha

(L’article a été mis à jour le 17 août 2021).
La pratique de la méditation s’acquiert avec l’expérience et le regard profond sur soi-même. Le Bouddhisme et les autres formes d’élévations de la conscience dans notre société montrent que 4 questions sont essentielles à se poser :

  • Pensez-vous que vous existez vraiment ?
  • Est-ce qu’il y a quelque chose ou quelqu’un à l’intérieur de vous ?
  • Êtes-vous quelque chose de stable, ou une simple logique en marche ?
  • Et lorsque vous méditez, qui médite ?

Si vous méditez sur les 4 éléments, vous ferez alors l’expérience de l’art de la méditation de la tranquillité. Une pratique méditative aussi appelée Anapanasati.

Une osmose entre votre cœur et vos pensées. Il s’agit ici d’abord votre santé mentale et spirituelle, trop souvent délaissée dans notre société moderne.

Petite anecdote du Mola Mola en lien avec l’art de la méditation

Dans le monde, nous n’avons que peu l’habitude de devoir attendre ou faire des efforts. Notre vie s’articule autour de services simples à obtenir. Le développement de la sagesse est une route longue et sinueuse.

Par exemple, j’ai en tête une petite histoire qui m’est arrivée. Un jour, un homme en vacances à Bali me demande comment voir le Mola Mola.

Le Mola Mola est un grand poisson, dit aussi poisson-lune, dont le poids peut facilement dépasser une tonne.

À cet homme, je répondis simplement qu’il suffisait de plonger au bon endroit et au bon moment pour trouver le fameux poisson. Il partit plonger durant toute la durée de son séjour. Puis il revint me dire : « j’ai plongé à plusieurs endroits, à plusieurs moments de la journée, mais je n’ai pas trouvé de Mola Mola ».

Ce vacancier n’avait qu’une idée en tête : voir le Mola Mola. Il pensait que ça allait être facile, mais les choses ne se sont pas passées comme prévu. Le fait de devoir s’impliquer et s’efforcer d’atteindre son but à nuit à son bonheur.

Il faut lâcher prise dans sa pratique de la méditation pour libérer sa conscience

Être capable de libérer totalement sa conscience est le plus grand cadeau que l’on peut se faire à soi-même. Passer sa vie à ne considérer que les biens matériels ou la renommée sans prendre en compte son propre bonheur est une perte de temps.

Prenons le cas de Matthieu Ricard, diplômé dans le domaine de la biochimie et reconnu par ses pairs, son parcours le mène peu à peu vers le Bouddhisme. Auteur et moines, les livres de Matthieu Ricard permettent d’avoir la vision d’un homme qui est sorti du cadre occidental de la réussite sociale pour s’intégrer dans une démarche de vie centrée sur le développement de sa conscience.

Depuis de nombreuses années maintenant, il côtoie le Dalaï-Lama et participe à des actions pleines d’altruisme pour la préservation des animaux en particulier.

Peut-on acquérir la sagesse par les livres qui traitent du sujet de l’art de la méditation ?

Il existe de nombreux livres qui parlent du Bouddhisme, de la conscience ou de l’art de la méditation ou du bonheur. On peut citer « Plaidoyer pour l’altruisme » ou « l’abécédaire de la sagesse » de Matthieu Ricard, mais beaucoup d’autres méritent d’être lus, comme ceux de Christophe André, ou mon roman initiatique la voie des Soulminders.

La connaissance contenue dans un livre est une mine, au sens littéral. Une mine constitue un lieu empli de quelque chose qu’il faut aller chercher. Ici, c’est la même chose. Tout est écrit dans les livres (ou presque), mais vous devrez faire le chemin vous-même, avec votre cœur et vos émotions afin de réellement améliorer votre vie. Le livre doit être vu uniquement comme un guide sur votre chemin. Durant votre lecture, à chaque fois que vous tourner les pages, pensez que vous êtes en face d’un nouveau guide. Continuer votre lecture et écoutez le dans votre cœur.

L’entraînement à l’art méditation par la tranquillité

l'art de la méditation bouddha

Entraîner votre esprit à la méditation, à la tranquillité, c’est un petit peu pareil. Vous vous mettez en tête que cela sera facile. Qu’il suffira juste de tourner les pages de votre livre. Cependant, quand vous vous mettez assis pour méditer, c’est la dimension physique de votre être qui prime, et le mettre côté n’est pas une mince histoire. Vous commencez à sentir des douleurs, dans les jambes, dans le dos… Cela commence à vous gratter, ça vous chauffe et ça vous démange. Vos idées commencent à circuler et ne veulent pas s’arrêter. Alors vous commencez à vous décourager.Vous vous rendez compte que méditer n’est pas ce que vous croyez. 

Que faire lorsque vos pensées sont complètement tournées vers le monde physique ? Les sciences humaines nous enseignent que nous sommes tous différents dans la manière d’aborder la méditation.

Nous pensons que la tranquillité intérieure est loin de nous, et à chaque difficulté sur le chemin, on s’arrête. Alors que la tranquillité se trouve juste là, à l’intérieur de nous, à l’intérieur de vous.

Mais ce vous, c’est qui ? Et comment pratiquer cette méditation ?

Les dire de Bouddha sur l’art de la méditation

Le Bouddha a dit, concernant l’art de la méditation, qu’il fallait pratiquer à la manière des 4 éléments. Pratiquer comme la terre, l’eau, le feu et le vent.

La terre, c’est quoi ? C’est tout simplement nos os ou notre peau, nos organes et nos cheveux ou encore les nerfs, les ongles. Il s’agit de la structure physique de notre corps, ce que l’on traite dans le système de santé occidentale.

Que représente l’eau ? C’est les 70% d’eau qui nous compose, le liquide qui nous compose. C’est la bile, le sang puis l’urine et le sperme.
Le feu c’est quoi ? C’est la friction entre les éléments eau et les éléments terre. C’est la chaleur ou la fièvre.
Enfin, que représente le vent ? Cela est notre respiration, son secret, et l’air qui nous compose. Le dioxyde de carbone et les gaz.

Développer l’art de la méditation par les analogies du Bouddha

l'art de la méditation

Le Bouddha a utilisé une belle analogie pour nous faire comprendre ce que nous sommes d’après les arts de la pratique méditative ancestrales.

Si quelqu’un donne un coup de pioche dans la terre, la terre n’est pas perturbée. Elle peut être bêchée, sillonnée ou arrosée. On peut la prendre et la mélanger à la pourriture, la terre restera la terre.

De même pour l’eau. On peut la faire bouillir, la geler et la mélanger avec de la boue, l’eau restera de l’eau.

Le feu peut brûler de belles choses, ou des choses laides. Il peut brûler des odeurs agréables ou désagréables, cela lui est égal. Le feu restera le feu dans sa nature.

Puis pour le vent, qu’il souffle sur des choses fragiles ou pourries, qu’il soit froid ou chaud, il restera du vent.

C’est l’un des enseignements de base du Bouddha, aujourd’hui perpétué par le Dalaï-Lama, et en France par Matthieu Ricard entre autres. Plus important encore, c’est un aspect que les sciences humaines occultent complètement. Ce n’est pas mesurable, tangible ou analysable et donc, les livres sur la santé n’en parlent pas non plus. C’est une sagesse ignorée en occident et pourtant, c’est le centre de notre vie à tous.

L’art de la méditation en 4 observations

programme de meditation gratuite avec mika denissot

Cette belle histoire nous rappelle de quoi nous sommes faits et ce que nous sommes.

Ce que nous appelons « je » n’est qu’une combinaison de ces 4 éléments. Et si nous essayons de trouver notre être véritable dedans, nous n’y arriverons pas. C’est pour cela que toute personne voulant méditer sur la tranquillité, se trouve en fait au pied d’un mur, le mur de son propre « je ».

Nous avons tellement créé ce « je », en disant « c’est moi » ou « c’est à moi », que nous y croyons vraiment et sommes pris au piège par nos pensées..

Alors, comment méditer comme les 4 éléments et atteindre la tranquillité de l’esprit ? Comment avoir une vision objective sur nos émotions si nous peinons à nous définir au milieu de ces 4 éléments ?

Chaque étape doit être maîtrisée avant de poursuivre.

1.    Observez votre corps

Commencez par observer dans vos pensées chaque élément : eau, terre, feu et vent. Il faut faire abstraction du monde et se calmer jusqu’à ne plus bouger.

2.    Observez les idées

Observez vos idées sans vous y accrocher. Laissez simplement passer ces idées. Comme si vous entendiez une histoire sans y prêter attention. N’essayer pas d’en être l’auteur ni le spectateur. Laissez passer.

3.    Observez votre esprit

Observez votre esprit et notez tout ce qu’il vous arrive concernant les trois instances de votre mental. Notez tout en termes de plaisant, déplaisant ou neutre.

Ça pique, dites « déplaisant ». Vous avez des frissons, dites « plaisant », un son agréable, mais sans plus, dites « neutre ». Il ne s’agit pas ici de bonheur ou d’émotions, uniquement de sensation.

4.    Observez l’impermanence

Puis enfin, observez tout ce qui se présente à vous, autour de vous et en vous comme quelque chose d’impermanent.

Regardez le début, le milieu et la fin de toute chose.

Observez de A à Z, chaque instant et chaque respiration.

Regardez le début, le milieu et la fin de vous-même, de votre « je » puis de votre vie et de l’instant présent. Vous devez avoir conscience de l’aspect éphémère des choses qui composent votre monde.

Si vous décidez de méditer ainsi, vous pouvez atteindre cette tranquillité de l’esprit.

Vous avez maintenant une meilleure vision de la première étape vers l’élévation de votre conscience.

Essayer d’arpenter cette route à votre rythme, pourquoi pas d’abord avec un livre ?  Vous en avez maintenant dans multiple format : Livre de poche, ebook et même des livres audio. Lisez sur le Dalaï-Lama et sur l’histoire de Bouddha lisez aussi des texte d’Ajan Chah, guide spirituel bouddhiste. Vous pouvez aussi pratiquer la méditation en ligne avec un programme gratuit de un an. Dès que vous avez un instant de libre, prenez du recul sur vos émotions et vos pensées. Analysez-les avec votre esprit et vous serez au début d’un long voyage vers le bonheur intérieur.

 

Mika Denissot

Prêt à prendre une initiative et rejoindre notre communauté ? Inscrivez-vous pour recevoir plus d’articles et d’infos de Mika et Soul in a Mind. 



 

la voie des soulminders

Technique de méditation anapanasati

 

Restez dans la boucle des Soulminders

Telegram Mika Denissot

Facebook Twitter Linkedin Youtube Instagram