La théorie de l’esprit

On ajoute tous les ans de nouveaux mots dans le dictionnaire. Bientôt il faudra en enlever et le premier mot à retirer sera liberté.

Bonjour à toutes et à tous.

  •   Croyez-vous que le choix de porter un masque ou pas, vous appartient à 100% ?
  • Croyez-vous que le choix de vous faire vacciner ou pas, est issu de votre mental à 100% ?
  • Pensez-vous vraiment être autonome dans vos décisions ?

Le conditionnement et l’influence positive

Domino influence et conditionnement

Et bien, j’y ai cru pendant des années jusqu’au jour où je suis tombé sur plusieurs études et recherches. Elles m’ont amené à creuser le sujet jusqu’à aujourd’hui encore. Ce qui me passionne le plus, ce sont les sujets qui concernent le conditionnement et l’influence positive.

Alors attention aujourd’hui : sujet sensible !

Vous allez découvrir que vos choix ne sont pas forcément les vôtres. Et dans l’ambiance actuelle des manipulations d’opinion publique, il me paraissait important de parler de ce sujet brûlant.

Tout d’abord notre cerveau a été créé ou programmé pour apprendre des autres. Nous évoluons par mimétisme.

Pour ceux qui n’auraient pas bien compris ces derniers mots.  Nous nous copions les uns les autres pour évoluer et ça commence dès la naissance.

Il suffit de regarder nos enfants..

Bébé téléphone influence

Pour ceux qui ont des enfants, vous avez surement remarqué comment les enfants, même bébés, sont attirés par votre téléphone portable plus que par n’importe quel autre jeu que vous pourriez leur mettre devant eux, n’est-ce pas ?

Alors comme d’habitude, ne me croyez pas sur parole et faites le test, vous-même. Mettez plein de jouets devant votre enfant et au milieu des jouets mettez-y votre téléphone portable. Celui que vous utilisez chaque jour. Vous verrez qu’il ou qu’elle va vite se précipiter dessus. Et pourtant ce n’est pas pour aller lire ses mails, n’est-ce pas ? Surtout pas à 5 ans. ! Encore moins pour aller écouter les débilités qui tournent en boucle sur les médias traditionnels.

Non ! Les bébés prennent les téléphones portables pour les mettre dans la bouche. J’imagine qu’aucun d’entre vous n’a essayé de faire ça, n’est-ce pas ?
Mais alors pourquoi le téléphone devient-il plus important que le besoin de manger, ou que tout autre jouet même coloré ?

Les recherches en neurosciences ont mis en évidence que l’enfant veut absolument le téléphone. Pourquoi?  Parce que depuis sa naissance, il a vu ses parents l’utiliser avec intérêt du matin au soir. Donc même si votre enfant n’a que quelques mois, son cerveau a enregistré que ce métal rectangulaire est sans doute extrêmement précieux.

Instinctivement,  nous agissons par mimétisme

Ce comportement concernant l’enfant dès son plus jeune âge, nous apprend quelque chose de précieux. C’est que nous sommes nés avec une disposition à apprendre, à mimer, copier notre entourage. Et cette tendance n’est pas volontaire mais instinctive. Un peu le même genre d’instinct qui va faire que madame va tourner les yeux quand un bel homme musclé va passer près d’elle.

En fait, notre cerveau humain est conçu pour acquérir de la connaissance dans un contexte social. Nous apprenons en imitant, en assimilant, en nous imprégnant, le plus clair de notre temps sans en être conscients. Nous apprenons en regardant les autres vivre, en observant les réactions des autres.

Les réactions des autres ne vont pas seulement nous apprendre de nouvelles choses mais aussi nous influencer inconsciemment.

Nous sommes tous influencer par l’inconscient collectif

Prenez par exemple, les sites en ligne comme trip advisor, booking.com ou même amazon ou aussi Facebook. Tous ces sites affichent et donnent des valeurs sur les opinons des autres à l’égard d’un produit ou d’un poste. Cela  par des étoiles, par des j’aime, des pouces vers le bas mais aussi le nombre de ces j’aime etc.

Notre cerveau est conçu pour apprendre.  Là il y a une source d’apprentissage énorme. Il va, pour le dire vulgairement,  se gaver.

Prenons l’exemple de trip Advisor ou booking.com, ou Amazon.  Quand nous devons partir en vacances, choisir un restaurant ou acheter un livre, nous regardons toutes les évaluations qui sont le reflet des opinons d’utilisateurs. Ainsi nous leur accordons un poids considérable.

Imaginez un restaurant qui a 300 commentaires dont 290 mauvais et zéro étoile. Il est fort à parier que vous n’irez pas l’essayer. Eh bien oui, vous n’êtes pas devant votre choix. Car pour que ce choix dépende de vous, il aurait fallu que ce restaurant affiché sur un de ces sites, soit sans Étoile d’utilisateur, sans commentaire, sans j’aime ou j’aime pas. Rien ! Juste vous et vos décisions. Alors que là, les appréciations des autres vont affecter les vôtres.

L’influence des évaluations et des commentaires

Evaluation

Sean Taylor (pas le footballeur américain qui est décédé en 2007), non, celui qui travaille pour Facebook et qui étudie l’influence des évaluations et des commentaires, a découvert que si on manipule le 1er commentaire de manière positive, la probabilité que les autres soient aussi positifs augmente considérablement et vice-versa. D’ailleurs, vous pouvez voir que les commentaires sont d’office mis en avant par les plus pertinents sur Facebook et ce n’est pas anodin.

Faites le lien avec un livre chez amazon, un restaurant sur trip advisor ou un hôtel sur booking et vous allez vous demander si vous avez fait le bon choix lors de votre dernier voyage et s’ il venait vraiment de vous.

Ce qu’il se passe dans notre cerveaux lorsque l’on découvre les opinions et les conviction des autres, expérience :

Test

Une expérience a été menée, il y a quelques années à l’institut des sciences Weizmann en Israël par Micah Edeson, Yadin Dudai qui sont des Neuroscientifiques et Tali Sharot, Professeur associée de neurosciences cognitive et fondatrice du Brian Lab Collège Universitaire de Londres.

Ils avaient décidé de voir ce qui se passait dans nos cerveaux quand nous découvrons les opinions et les convictions des autres.

1er test sans influence

Alors voilà comment ils ont procédé. Imaginez que vous êtes dans une salle avec d’autres participants, qu’un des chercheurs entre dans la salle, vous donne un formulaire à remplir et ensuite vous montre un film de 45 minutes. À la fin du film, vous vous asseyez devant un ordinateur et vous devez répondre à 200 questions qui sont bien sûr, liées au film.

Par exemple : combien de motos étaient garées dans cette scène ? De quelle couleur était la robe de l’actrice principale etc. Tout le monde réussit parfaitement le test car les questions n’ont aucun piège.

2ème test avec influence :

Quelques jours plus tard, on vous invite à revenir au laboratoire toujours avec les autres participants mais cette fois-ci, on va vous scanner le cerveau et vous demander de repasser le test.

La différence ici, c’est que pour chaque question, on vous montrera les réponses des autres participants avant que vous ne donniez votre propre réponse. Bien sûr, au passage certaines réponses seront faussées et auront été volontairement transformées pour la recherche.

Et voilà qu’on vous repose les mêmes questions. Imaginez qu’à la question : Combien de motos était garées dans la scène X ? , vous aviez répondu 10 et que c’était vraiment le bon chiffre, mais qu’en lisant les réponses des autres (qui ont été changées) vous lisez 8, qu’allez-vous faire ?

Et bien les résultats ont montré que dans 70% du temps, les volontaires se sont conformés aux mauvaises réponses données par les autres même s’ils savaient qu’ils détenaient la vérité.

En d’autres termes, leurs croyances, leur confiance en eux ont été ébranlées par les autres. Mais le test ne s’arrête pas là.

3ème test, souvenir personnel

À la fin du test, les chercheurs ont révélé aux participants que certaines réponses données par les autres participants étaient fausses. Et ils ont demandé à tout le monde de refaire encore une fois le test et de répondre aux questions en fonction de leur souvenir personnel.

Et c’est là où ça va vous faire peur. La manipulation a été tellement forte que la moitié, oui 50% des souvenirs des participants ont été changés à jamais par de faux souvenirs du film. Ils ne peuvent donc que donner de mauvaises réponses alors que lors du 1er test, leurs réponses étaient justes.

Mais ce n’est pas tout. Quand en plus, ils demandent à chacun s’il pense encore qu’il a été influencé par les fausses réponses que les chercheurs ont données au test précédent, sa réponse est non.

Et oui ! Nous affirmons toutes et tous, êtres moins influençables que notre voisin. Ce qui est statistiquement impossible.

Ce que nous nions : Nous sommes tous influencé, le fonctionnement du cerveau :

Femme cerveau représentant le fonctionnement du cerveau

En fait, l’influence se manifeste de façon tellement discrète que nous nous faisons surprendre. Mais ne voulant pas être le produit des préférences des autres, nous allons préférer nier ce fait.

Alors que s’est-il passé concrètement dans le cerveau ?

Dans une de nos zones du cerveau existe l’amygdale qui fait partie de notre très vieux cerveau et l’amygdale est connue pour le traitement des émotions comme la peur par exemple. Et quand l’amygdale réagit fortement aux opinions des autres, elle déclenche une réaction biologique qui empêche le lobe frontal de corriger les fausses croyances.

En fait quand un participant disait que ses souvenirs étaient justes alors qu’ils ne l’étaient plus ce n’était pas pour se donner bonne conscience mais tout simplement parce que leur trace mnésique correspondant à la modification du tissu nerveux était physiquement, modifiée à jamais.

La théorie de l’esprit

Tête esprit influence

Nous mimons les autres de manière inconsciente, ce qui va va dicter nos choix et nos actions.
Ensuite les dires, faits et gestes des autres vont influencer nos choix et même si nous savons que nous ne sommes pas dans le vrai, nous irons dans la majeure partie du temps, dans la direction opposée à notre vérité car il y aura eu un changement indélébile dans notre cerveau.

Et puis il reste le dernier point qui apparemment ferait de nous la seule espèce au monde capable de faire cela, c’est notre capacité à essayer de deviner ce que les autres pensent.

Que ce soient nos amis, nos clients, nos fans sur les réseaux (d’ailleurs nous pouvons le voir dans les commentaires, nous appelons ça des jugements de valeur qui ne prennent appui que sur les jugements de celui qui écrit ce même commentaire) et nous nous ajustons en conséquence.

Illustration de cette théorie

Imaginez que vous êtes sur la terrasse d’un café avec votre meilleure amie. Vous venez de finir de manger et le serveur pour être aimable, vous propose gratuitement un petit verre de vin qu’il vous fait sentir.

Vous le sentez mais vous le refusez poliment car vous êtes rassasié mais lui dites juste un : non merci, c’est gentil !

Votre amie a vu votre réaction et va mettre en place la théorie de l’esprit pour essayer de comprendre pourquoi vous n’avez pas voulu de ce verre de vin gratuit, qui m’a l’air bien bon d’ailleurs !

Elle va commencer à essayer de comprendre ce qui s’est passé dans votre mental, du moins elle va essayer de le deviner. Et dans ses analyses internes, celle du : « peut-être que l’odeur du vin n’était pas bonne ou qu’il a tourné » va exister. Du coup quand le serveur se tourne vers votre amie pour lui proposer le vin, par doute ou par préjugé, elle refusera poliment le verre gratuit sans même le sentir.

Alors bien sûr, pour un verre de vin, pour un hôtel choisi sur booking un livre acheté en ligne ou un restau choisi sur trip advisor ou même le téléphone que bébé met dans la bouche, ce n’est pas trop grave, je dirais même qu’ici l’influence est amusante.

Mais imaginez cela pour des choses plus importantes comme par exemple, la décision de porter un masque ou pas. La décision de vous faire vacciner ou pas, la décision d’acheter en bourse maintenant ou de vendre et de faire exploser une crise économique majeure et mondiale comme celle de 2008 par exemple.

Benedetto De Martino et Colin Camerer l’ont démontré

C’est ce que les neuroscientifiques Benedetto De Martino et Colin Camerer ont démontré. Ils ont essayé de comprendre pourquoi les traders en 2008, alors qu’ils voyaient tous les chiffres monter de façon exponentielle devant leurs yeux sur leur écran, alors qu’avant les cours ne faisaient que monter et descendre, pourquoi là d’un coup, alors que la courbe explose vers le haut, ils ont tous décidé en même temps d’acheter alors que les actions étaient aux plus hauts donc les plus chères.

La question que chaque trader avait dans sa tête vient de la théorie de l’esprit : Que savent les autres que moi j’ignore ?

En faisant leur expérience, ils ont découvert que ceux qui ont acheté à des prix excessifs, sont ceux qui ont obtenu de meilleurs résultats aux tâches liées à la théorie de l’esprit.

Pour ceux qui ne font pas le lien entre la crise économique de 2008 et les traders, sachez qu’une bulle financière (comme celle qui a créé l’effondrement des marchés en 2008) se forme quand de gros volumes d’échanges se font à des prix excessifs.

Et il apparaît que cette bulle financière hormis d’autres facteurs, n’existerait pas en l’absence de la théorie de l’esprit.

Les neuroscientifiques ont découvert que la décision d’acheter à un prix excessif, donc de créer une bulle économique dangereuse a lieu quand le trader croit que les autres détiennent des informations positives sur un marché, même si lui, sait que cela va créer une bulle dangereuse.,Ses croyances sont ébranlées.

Être conscience de nos décision est primordial afin d’éviter cette influence

Quand vous entendez des infos qui se répètent à l’infini de la même manière, sur différents canaux d’information pratiquement au mot près, alors soyez très prudent et allumez 20 fois votre caméra intérieure d’analyse et de jugement.

Regardez quand vous utilisez les choix et les actes mais aussi les demandes des autres pour guider les vôtres.

Rappelez-vous que souvent l’influence s’exerce à notre insu et il est donc souhaitable d’être plus conscient de vos décisions, donc d’accepter que vos décisions et vos choix ne soient pas en totalité les vôtres.

C’est cela le 1er pas pour ne pas être « TROP » influencé. C’est savoir que nous le sommes quoi qu’il arrive. Ceux qui diront le contraire seront ceux qui ont un ego tellement démesuré que leur influence ne vient même plus des autres mais de leur pire ennemi : leurs egos personnels – au pluriel.

Le pouvoir de l’influence

Manipulation

Ensuite sachez qu’une seule personne peut changer la totalité de vos décisions et avoir un impact dramatique sur vos vies.

Donc quand vous entendez par exemple comme aujourd’hui dans le monde entier, de la propagande à tout va sur les vaccins qui vont nous sauver, sur le virus de la peur, quand vous entendez sur toutes les chaines et radios que la situation sanitaire est grave, quand l’atteinte de vos choix personnels entre dans des stratégies marketing, je vous invite à vous poser ces questions :

  • Est-ce que cette décision vient vraiment de moi ?
  • Est-ce que c’est vrai ?
  • Ai-je tous les éléments pour savoir que c’est vrai ?

Nous sommes influencé par les autres et nous influençons les autres

Influencer

Et pour finir rappelez-vous que vous êtes influencé par les autres, mais les autres sont aussi influencés par vous. Voilà pourquoi ce que vous dites, ce que vous faites est important pour votre propre vie.  Tout comme  pour le comportement de votre entourage.

J’espère que cet article vous aura permis d’ouvrir les yeux sur les manières que nous avons d’être influencés par les autres.  Puis les manières dont nous influençons les autres.

À chacun de faire ses choix de vie. A chacun de prendre ses décisions et de choisir à qui ou à quoi vous allez donner votre accord.

Dans cet avenir de plus en plus rétréci, je vous invite à rester aligné avec vos valeurs, avec votre cœur.  Même si ces valeurs ne sont pas 100% les vôtres, it’s ok. A partir du moment où elles vous élèvent et élèvent ceux que vous rencontrez, vers le meilleur d’eux-mêmes.

Si parmi vous, il y en a qui veulent mieux comprendre les ruptures que nous vivons actuellement, et comment elles impactent nos valeurs, alors je vous invite a venir à mon dernier webinaire de la série « Comment se réinventer spirituellement en 2020 ? ». C’est samedi à 10h et vous avez le lien ci-dessous.

Prenez soin de vous. Je vous retrouve la semaine prochaine pour continuer à apprendre à évoluer et ensemble vivre notre spiritualité au quotidien.

Au plaisir de lire vos commentaires.

Merci de m’avoir lu !

 

Mika Denissot

Prêt à prendre une initiative et rejoindre notre communauté ? Inscrivez-vous pour recevoir plus d’articles et d’infos de Mika Soul in a Mind sur l’art de la maitrise de soi et de l’émergence spirituelle



Faites un reset

 

Ou en suis-je maintenant ?

 

Aprés quoi courez-vous ?

test 6 besoins humains

 

 

Restez dans la boucle des Soulminders

FacebookTwitterInstagramPinterestLinkedin Youtube