Trouver l’harmonie entre l’action et le lâcher-prise


Nos vies sont toutes dictées par nos buts et nos aspirations. Malgré tout, il arrive parfois que les choses ne se déroulent pas comme prévu. Tout ce que l’on met en place ne fonctionne pas, il n’y a rien qui marche !

Alors quand et comment s’arrêter quand rien ne va ?

Sans persévérance au quotidien, sans action de notre part, nous ne pourrons jamais atteindre l’excellence ou les buts que nous nous sommes fixés. Si nous voulons suivre des formations ou apprendre quelque chose de nouveau, si nous ne mettons pas dans l’action et ne réinvestissons pas dans le quotidien ce que nous avons appris, tout l’argent et toute l’énergie auront été dépensés en vain.

Ceux qui atteignent leurs objectifs sont ceux qui  refusent de perdre même si la tâche est difficile. Ils sont comme des guerriers qui honorent la lutte. J’ai d’ailleurs à ce sujet un mantra que j’affectionne  particulièrement : « Honor the struggle ! »  Quand vous faites face à une tâche difficile, je vous invite à répéter ce mantra  afin de l’appréhender avec une nouvelle perception qui vous la rendra plus légère.

lutte

Nos lignes de vie ne sont pas toutes droites et ne nous permettent pas toujours, d’atteindre nos objectifs en respectant notre échéancier.

J’aime la métaphore du grand paquebot qui lorsque l’on tourne son gouvernail, continue toujours à aller tout droit et met un certain temps à pouvoir changer de direction. On appelle cela le temps d’inertie. Il en est de même dans nos vies.

Ce n’est pas parce que nous avons posé nos actions en fonction d’un programme bien déterminé que nos objectifs vont se réaliser à la date fixée. Il y a souvent ce temps d’inertie : nous mettons une action en place, nous donnons toute l’énergie que nous pouvons donner, puis nous devons attendre. Entre l’action et le résultat, nous devons lâcher-prise et laisser la vie œuvrer. Lorsque nous plantons une fleur, nous choisissons un bel emplacement, de la bonne terre, nous l’arrosons au mieux et laissons la vie faire. Le fait que la plante pousse ou pas, ne nous appartient pas. C’est pourquoi parfois, nos envies, nos projets, nos rêves ne se réalisent pas.

main oiseaux en libertes

A ce moment, nous pouvons être tentés de dire :
-Je n’ai pas de chance ! Ce n’est pas fait pour moi !

Ce n’est pas que vous soyez malchanceux ou que vous vous y preniez mal! C’est peut-être que simplement, ce n’est pas le bon moment pour vous d’obtenir ce que vous voulez obtenir !

Pourtant, parfois, nous persévérons, mettons plus d’ardeur, de passion pour pouvoir avancer et ne pas lâcher prise. (Il est vrai que la foi et la passion sont les caractéristiques de l’excellence !) Et malgré ce redoublement d’ardeur, de foi et de passion, rien ne se passe. C’est comme si la courbe de votre vie ne voulait pas intégrer ces nouveaux évènements tant espérés !

Quand j’étais plus jeune, j’avais 23 ans environ, j’ai créé un institut d’études de psychologie et de yoga traditionnel IDEPSY dans le quel je proposais des cours de yoga tous les mercredi et les dimanche. Dans ces cours, je liais chaque posture à un état psychologique particulier ou une crise d’émergence spirituelle. Parallèlement, j’accompagnais les personnes qui traversaient des problèmes très spécifiques tels que des problèmes liés à la violence sexuelle et aux addictions aux drogues, problèmes que j’ai moi-même traversés dans ma jeunesse.

classe de yoga

A l’époque, n’ayant pas d’argent, j’ai décidé de faire un prêt bancaire (le seul de ma vie d’ ailleurs !).Je savais que j’allais bénéficier d’une aide de l’état pour faire vivre mon institut. J’ai donc reçu l’aide de la banque mais celle de l’état n’est pas arrivée à la date prévue et a été repoussée de six mois.

N’ayant pas assez de trésorerie, je suis retourné voir ma banque qui a refusé de me suivre. J’ai donc décidé de fermer mon institut. Lorsque je l’ai annoncé à mes élèves, ces derniers m’ont proposé de me prêter de l’argent pour pouvoir continuer à faire vivre IDEPSY. Il est vrai que cette proposition aurait pu me permettre de tenir les six mois nécessaires à l’obtention de l’aide de l’état.

Je l’ai pourtant refusée car j’ai senti à ce moment que je devais tout stopper. Même si mon égo me suppliait de l’accepter, même si j’avais l’impression à l’époque, que mon rêve de vie pouvait enfin se réaliser, même si je menais toutes ces activités avec passion et amour, même si les personnes que j’accompagnais étaient heureuses de venir à l’Institut et me manifestaient beaucoup de gratitude, je savais tout au fond de moi qu’il fallait que j’arrête mes activités à IDEPSY.

Ce changement de direction ne m’a pas empêché de poursuivre mes rêves car j’ai formé des formateurs dans le milieu du canyoning en montant ICOPRO où nous avons introduit de la psychologie, de la philosophie, de la croissance individuelle et spirituelle dans les cours pour sportifs professionnels. J’ai aussi monté notre école de coachs CREA100 où l’on forme des coachs holistiques ainsi que notre école SIAM (Soul in a mind) dans laquelle nous donnons des formations en croissance individuelle et émergence spirituelle.

Je peux dire que par ce biais-là, IDEPSY est revenu dans ma vie… Il y a un moment où nous savons, où nous connectons notre sagesse intérieure. Nous savons avec certitude que nous devons changer de stratégie, que nous devons changer de direction. Il ne s’agit nullement de fuite. Il s’agit juste de ressentir que ce n’est pas le moment, ce qui ne veut pas dire que ce ne sera jamais le moment ! Ce n’est pas le moment pour l’instant !

En ce qui concerne mon expérience avec IDEPSY, j’ai compris avec le recul, qu’il fallait que je travaille davantage sur moi, que je découvre plus la Vie, plus de personnes, que je voyage, que je puisse trouver un endroit où me poser, ici à Bali. C’est ce qui m’a permis de créer tout ce que j’ avais à créer en étant calme d’esprit, sain d’esprit et sans avoir besoin de demander de l’argent aux banques ! Ce que j’ai appris de tout ceci, c’est qu’à un moment, si l’on doit changer de direction, on le sait !! Et nous devons faire confiance à la vie et aux choses qui nous entourent.

Faites de votre mieux et la vie fera le reste !

Pour atteindre vos buts et l’excellence dans votre vie, mettez-vous dans l’action, faites-vous pression pour avancer, faites de votre mieux et laissez la vie faire ! Soyez à son écoute, élevez cette sagesse en vous !

Trouvez ce juste équilibre entre l’action, le lâcher-prise et l’ajustement !

ballon

1-Je me mets dans l’action.
2-Je laisse la vie faire en lâchant prise.
3-J’observe le résultat et réajuste si nécessaire.

Si vous êtes connecté avec vous-même, si vous êtes authentique, si vous êtes prêt à écouter votre intuition, vous saurez quand vous arrêter et changer de direction.

Merci de partager cet article si vous pensez qu’il peut inspirer une ou plusieurs de vos connaissances. Merci de nous laisser vos commentaires afin de nous dire si vous l’avez aimé, pourquoi vous l’avez aimé… Je vous invite à vous inscrire à notre chaîne si vous voulez continuer à nous suivre.

Je vous dis à la semaine prochaine pour continuer à évoluer, apprendre et partager ensemble !

Merci !

 

Mika Denissot fondateur de Soul in a mind

Restez dans la boucle. Soyez informé des derniéres vidéos, cours, articles et information de la communauté de Soul in a Mind.





Inscrivez-vous au programme de méditation mensuelle GRATUIT avec Mika et reconnectez-vous avec vous-même et ceux qui vous entourent.

Méditationn MensuelleGratuite


Restez dans la boucle des Soulminders

FacebookTwitterInstagramPinterestLinkedin Youtube

 

 

Citations en relation à l’article

branche

fille milieu route

oeil rocher