Il y a un travail simple que vous pouvez faire immédiatement pour ne plus vivre avec une douleur émotionnelle.

(L’article a été mis à jour le 22 septembre 2021).
Avez-vous eu, à un moment de votre vie, un choc, une expérience traumatisante, une douleur émotionnelle qui vous a atteint au plus profond de votre être comme un viol par exemple ? Croyez-vous que ce choc vous ait blessé, que cela ait créé une douleur émotionnelle, affecté votre santé, vous ait transformé de façon irrévocable ?

Est-ce que ce traumatisme entraine du stress, des troubles chroniques de l’ordre physique ou psychologique, de la peur, vous réveille en pleine nuit, nuit après nuit ?
Ressentez-vous en toutes situations, même au travail, une douleur physique ou psychologique, des problèmes de santé, que ce traumatisme psychique ou physique a provoqué dans votre corps et votre esprit ?
Revivez-vous sans cesse en pleurant cet état,ce trouble émotionnel chronique, en vous blâmant pour les nombreux échecs de votre vie ? Accusez-vous sans cesse, la vie de ces maux, les autres de cette blessure ?

J’ai vécu cette situation, avec ces maux, cette peur, pendant de nombreuses années, jusqu’à cette nuit tortueuse où j’ai eu une prise de conscience soudaine.
Depuis cet événement, tout a changé.

Nous revivons sans cesse un évènement émotionnel, un choc traumatique

oeil larme paysage

Quand un évènement nous a traumatisé, nous avons tendance à le revivre en boucle dans notre esprit. Nous nous le remémorons encore et encore, cela devient psychique et chronique.
Dès que nous voyons une photo, que nous entendons une musique, ou un mot blessant, nous retournons au passé. Il y a aussi une circonstance qui nous ramène à lui. Nous voilà continuellement face à ce lourd passé avec cette souffrance émotionnelle et ses douleurs chroniques.

Posez-vous ces questions :
Combien de fois avez-vous pleuré pour ce traumatisme, ces douleurs ?
Combien de fois avez-vous blâmé une personne ou vous-même à ce sujet ?
Ou encore, combien de fois avez-vous blâmé la vie pour cet évènement douloureux ?
Cela vous a-t-il aidé ou pas du tout ?
Ou peut-être que cela vous a aidé à guérir vos maux, vos blessures, votre stress ?
Cela vous a-t-il permis de ne plus vivre avec cette souffrance chronique ?
Je connais la réponse tout comme vous :  NON, NON et NON.

En fait, tout cela ne faisait que prolonger et consolider ces troubles, mais aussi cette blessure, cet état. Cette consolidation continue jusqu’à ce que la plaie forme une croûte qui devient un mur. Ensuite elle devient une prison mentale que vous n’arrivez plus à franchir. N’est-ce pas ?

Laisser la douleur, les troubles, la souffrance (la maladie) émotionnelle dans le passé

Quand j’ai décidé d’arrêter de regarder le passé, voilà ce que je me suis dit et ce que j’ai fait :
“Je ne me laisserai plus emporter par ces histoires d’antan, par la perpétuelle citation à comparaitre du tribunal du passé.”

J’ai décidé de laisser la douleur à sa juste place : là où elle est née, dans le passé, là ou cela est arrivé, dans le passé. J’ai compris à cet instant que la douleur, d’un évènement émotionnel ou d’une situation, qui était du passé n’était que du passé et n’avait donc pas sa place dans le présent.

Lorsque j’ai cessé de revenir sur les expériences passées et que je me suis juste concentré sur l’ICI et maintenant, je n’avais plus personne à blâmer, l’individu du passé avait disparu avec sa peur. Je devais prendre la responsabilité de mon propre bonheur, prendre la responsabilité de ma vie présente, de mon expérience dans l’Ici et Maintenant. Je ne pouvais plus me convaincre que j’étais une victime, je n’avais plus d’excuse en accusant les autres, la vie…

Au fil du temps, j’ai été capable de trouver le courage de vivre et de vivre ma vie, abandonnant stress et dépression, pour une joie tranquille.

Transformer la douleur émotionnelle prend du temps

vieux bois ici maintenant

Cela a pris du temps. La transformation prend du temps. Le lien qui nous lie au passé et à ses émotions est tenace. Croire que vous pouvez transformer des schémas de pensée en quelques minutes est un mensonge égotique. Mais une fois que vous avez compris l’idée du moment présent, une fois que la prise de conscience est là, le travail de transformation est déjà en marche.

Mon souhait est que cet article vous apporte l’eau et le soleil qui permettront de nourrir le germe du magnifique lotus qui sommeille en vous. Ces même lotus qui ne demandent qu’à s’épanouir.
Il se peut qu’en lisant ces lignes, vous pensiez que cela a du sens et résonne en vous. Mais il se peut aussi que vous ne trouviez pas la force de briser la chaine du passé.

Parfois, la volonté seule ne suffit pas contre la souffrance émotionnelle

Il est peut-être parfois nécessaire de se faire accompagner pour lâcher le passé d’un point de vue énergétique et psychologique. La volonté seule ne suffit pas quand le trauma est profond.
Nous pouvons avoir pardonné aux autres, à nous-mêmes alors que notre corps garde encore le lien. Il garde aussi la mémoire du choc, de l’agression… Dans ce cas, il est nécessaire de libérer le corps et l’inconscient avec des techniques énergétiques. Par exemple, l’EFT, l’EMDR, l’hypnose ou le rêve éveillé.

Mais considérez ceci : la culpabilité, la peur, le ressentiment, les sentiments et les blessures sont des états psychologiques de troubles et de douleurs de votre passé, qui, même s’ils sont justifiés, vous colleront à la peau et vous attacheront à ce même passé, flirtant avec la dépression.
Est-ce là où vous voulez passer le reste de votre vie ? Dans un temps qui n’existe plus ? Dans l’univers d’un esprit chimérique ?

Pensez-y.

Mika

Mika Denissot

Prêt à prendre une initiative et rejoindre notre communauté ? Inscrivez-vous pour recevoir plus d’articles et d’infos de Mika et Soul in a Mind. 



 

la voie des soulminders

test 6 besoins humains

 

 

 

 

Restez dans la boucle des Soulminders

Telegram Mika Denissot

Facebook Twitter Linkedin Youtube Instagram