La sensibilité, d’où vient-elle?


La sensibilité vient de l’intérieur de nous-mêmes. C’est quelque chose qui part du cœur, qui part du plus profond de nous-mêmes. Elle prend sa source dans notre soi, dans notre âme la plus profonde, et ensuite, elle peut soit être augmentée ou soit être diminuée par rapport à nos pensées et à nos idées.

On peut avoir une forme de sensibilité qui commence à grandir. Et puis, la pensée que l’on va y mettre dessus va soit l’augmenter, soit la diminuer.

Par exemple, à un moment donné, vous êtes sensible à un paysage de la nature que vous voyez, ou tout simplement à un animal que vous voyez. Vous allez avoir cette sensibilité, qui va grandir en vous.

Prenons le cas de la nourriture. Ça va être facile à comprendre pour tout le monde. Vous êtes en train de manger un steak. Un bon steak ! Et puis un moment donné, vous avez une sensibilité qui est en train de naître. Et là, vous pensez à l’animal qui a été tué pour ce steak. A un moment, vous avez une pensée qui va faire grandir cette sensibilité. C’est dire que vous avez pensé à l’animal, à l’enfant, à la mère à qui on a enlevé son petit etc.

Cette sensibilité peut grandir jusqu’à ce que vous décidiez de rejeter le steak et de ne plus en manger. Ou, à l’inverse, si une autre idée vient, ou une autre pensée qui dit : « Oui, mais bon, c’est normal, il faut que je me nourrisse comme ça. J’ai besoin de viande et en plus moi je le prends chez le boucher du coin qui cultive, fait vivre et tue lui-même ses animaux. De plus il les tuent bien, donc ça va. » Cette autre idée va atténuer votre sensibilité.

Quelle est la source de la sensibilité ? bull savon Mika denissot Soul in-a mind

La sensibilité qui prend sa source dans le soi de part nature, est toujours quelque chose qui est lié à l’amour de …   L’amour de soi, l’amour de ce que l’on regarde, à l’amour des autres et à l’amour du monde en général. Ce sont nos idées et nos pensées qui vont faire vaciller cette sensibilité. C’est quelque chose qui ne s’apprend pas, c’est quelque chose qui se cultive.

Cultiver sa sensibilité par la méditation

meditation Mika denissot Soul in a mind

Pour ma part, la manière la plus rapide de cultiver sa sensibilité, c’est la méditation et l’observation.

La méditation pourquoi?
Parce que lorsque vous méditer, vous êtes en relation avec vous-même. Et puis, vous êtes aussi en relation avec le monde qui vous entoure. Vous êtes en relation avec le divin en vous et à l’extérieur de vous. Donc, lorsque vous méditez, vous élevez votre sensibilité.

Si vous faites la méditation Anapanasati par exemple, vous observez aussi vos pensées. Donc vous arrivez à percevoir avec le temps quelles pensées dirigent votre sensibilité, quelles pensées les élèvent, et quelles pensées la diminuent.
C’est comme ainsi que vous faites des transformations dans votre vie et que vous grandissez intérieurement.

Cultiver sa sensibilité par l’observation

Femme qui pense Mika denissot Soul in a mindL’observation, pourquoi ?

Parce que lorsque l’on observe les choses autour de nous, on peut rentrer dans ces choses. Lors d’un séjour à Jepara sur l’ile de Java, je parlais avec un groupe de musulmans, des jeunes qui me demandaient comment méditer, puisqu’ils savaient que je pratiquais la méditation.

Je parle avec eux et ils me demandent de quelle religion je suis.
Je leur réponds que je n’ai pas de religion particulière. Par contre, j’ai étudié énormément de religions. Je leur explique mon point de vue sur la religion tel un système de contrôle auquel ils acquiescent d’une certaine façon.

Ensuite, je leur parle de sensibilité et je leur demande :
– Avant la prière, quand vous faites les ablutions, le “wudhu“, que vous vous lavez les pieds, les mains, le visage … Où est-ce que vous êtes au moment où vous le faites ? Est-ce que vous êtes en train de penser à ce que vous allez faire juste après? Est-ce que vous êtes présents là maintenant à ce que vous faites ?
– Effectivement. Ils me disent qu’ils n’étaient pas présents, qu’ils étaient en train de penser à pleins de choses.
– Quand vous priez et que vous entendez les chants musulmans où est-ce que vous êtes là aussi ?

Ils me répondent :

– Des fois, j’entends le chant, des fois, je demande des choses à Dieu ou des fois, je suis en train de penser à autre chose.
– Et quand  tu demandes des choses à Dieu. Que ressens-tu intérieurement ?
– Je suis rempli d’amour.
– Et est-ce que cet amour tu peux la transporter dans ta vie, ou est-ce que tu l’élimines dès que tu as finis ta prière ?
– Et bien non, une fois que c’est fini, c’est fini ! J’ai demandé ce que j’avais à demander, et puis Dieu va faire son travail.

Cela serait bien si ça pouvait être comme ça … Et donc, en parlant, à un moment donné, il a compris que la sensibilité qu’il avait en cet instant, l’amour de lui-même, qu’il avait là, qu’il élevait, était bel et bien ce qu’il nommait Dieu. (Entre parenthèses on pourrait dire que Dieu est un symbole, qui élève notre soi, notre amour de nous-mêmes, et Satan est un symbole qui grandit notre ego).

Ensuite je lui pose cette question :

-Cette sensibilité, est-ce que tu as pu la faire grandir ? Est-ce que tu as pu l’élever durant le reste de ta journée. ?
– Non. Je laisse Dieu faire son affaire.

La sensibilité Vs la surinformation

reseaux sociaux Mika denissot Soul in a mind

Plus on passe du temps à s’intérioriser, à observer la nature, à observer les choses, à observer ce que l’on mange, d’où est-ce que les choses viennent, comment est-ce que la nourriture arrive dans nos assiettes, à observer ce que l’on achète, d’où cela provient et pourquoi est-ce qu’on a utilisé ceci ou cela, plus on élève notre sensibilité aux choses qui nous entourent et donc à la relation qu’on a à ces mêmes chose.

Alors c’est difficile aujourd’hui c’est vrai. D’ailleurs le titre de cet article s’appelle sensibilité, perdition et confusion. Pourquoi?

Parce qu’on vit une époque où on n’a jamais eu autant d’informations en très peu de temps et on est submergé d’informations. On a trop d’informations, et comme nous avons des informations qui se contredisent toutes, il n’y a pas une seule information aujourd’hui qui est réelles. Chaque information est subordonnée à la personne qui l’envoie, des lobbies, des gens qui veulent faire bonne figure, qui se trompent, des gens qui croient que c’est une vérité puis la postent, la partagent, et puis, qu’ils s’aperçoivent que c’est faux.

Les contradictions :

Bref, chaque information se contredit, année après année. Donc, on est dans une sorte d’environnement où on ne peut plus poser nos croyances.

Prenons l’exemple du climat. On voit bien que c’est en train de se déchaîner. Et puis, d’un seul coup, il y a des scientifiques du monde qui disent mais attention, c’est normal, c’est déjà arrivé. Ça arrive régulièrement tous les 550 ans.

Ne nous inquiétons pas, la terre a toujours survécu. Et d’autres scientifiques disent oui, mais on a eu beaucoup plus que ça à l’époque carbonifère, où il y avait des montées de carbone et la terre a survécu. (Nous non, bien sûr).

Et puis il y en a d’autres qui disent que le climat c’est une blague. Les climato-sceptiques comme Trump, par exemple, qui disent non, c’est un canular pour nous faire peur.

Et puis, il y a ceux qui y croient, qui disent oui, effectivement, il y a un vrai  problème climatique qui est dû à l’être humain. Et encore d’autre qui vont  dire : NON ! ce n’est pas dû à l’être humain, c’est dû à la nature elle-même.

Trouver ses point de repères pour élever sa sensibilité

Intelligence artificielle Mika denissot Soul in a mindAu milieux de tout ça, comme ni vous ni moi ne sommes scientifiques et n’avons aucun points de repère très précis, on ne peut que faire confiance … à rien, pour la simple et bonne raison que dès qu’on va lire un article ou voir une vidéo, peu importe la personne qui se trouve derrière, on ne sait pas quelles sont ces sources et on ne sait pas sur quoi elle s’appuie véritablement.

Pour qu’un article puisse être cohérent, il faudrait qu’on ait en même temps l’article et toute l’étude qui a été faite derrière. Puis pouvoir juger par nous-mêmes. Mais c’est impossible. Aujourd’hui, on n’a pas accès à ça, donc on est livré qu’à nous-mêmes, que ce soit pour le climat, que ça soit pour les crises financières, pour la déforestation, pour les maladies, pour la nourriture. On est livré qu’à nous-mêmes, donc on est livré à un retour à notre sensibilité.

Une époque extraordinaire

Nouveau-monde-Mika denissot Soul in a mind

Nous vivons une époque qui est absolument formidable, c’est une époque qui pousse l’humain, (en tout cas, ceux qui veulent vraiment sortir de cette norme, de cette société qui est en train de nous rabaisser,  de rabaisser les esprits et les cœurs).

C’est une époque où pour toutes les personnes comme vous, comme moi, que j’appellent les Soulminders nous permet de vraiment devenir des « hors leur loi ».

Ces mot pour moi, sont vraiment importants. « Hors leur loi », puisqu’il y a la loi, la loi, l’univers pour lequel je m’inscris. Et puis il y a la loi des lois systémiques qu’il convient de bien comprendre et ne pas se faire illusionner. C’est de cette dernière qu’ils convient de devenir Rebel.

Nous faisons partie de ces gens, qui ne voulons plus aujourd’hui tout accepter comme ça de but en blanc. Donc, on vit une époque formidable où on a la possibilité, par cette confusion qui règne autour de nous, par ces informations qui nous montrent à quel point on a été manipulés depuis notre enfance, par toutes les connaissances que l’on a aujourd’hui, qui nous montrent à quel point ce que nous mangeons est odieux et même néfaste à notre santé physique, à notre santé mentale et spirituelle. Que l’argent est une illusion, la religion un système de contrôle et que notre système est un mensonge.

Élever sa sensibilité pour un monde meilleur

Hirondelle-Mika denissot Soul in a mind

On a tous les atouts pour faire un grand bond en avant et sortir de ce système aliénant pour j’espère reconstruire une unité grandissante d’amour, de paix, de relation durable et d’aide à autrui.

Nous, en tant qu’êtres humains, nous sommes des êtres merveilleux. Nous avons cette possibilité aujourd’hui, dans cette zone de vie, de revenir à notre sensibilité. Et c’est cette sensibilité que je vous invite à continuer d’aller à la rencontre chaque jour dans vos méditations, dans vos actions de vie quotidienne, parce que cette sensibilité vous permettra de savoir quelle est votre véritable chemin.

Vous allez pleurer, vous allez rire, vous allez avoir des doutes intérieurs, mais quand vous vous connectez à vous-même, vous savez exactement où aller parce que la seule personne qui sait exactement ce que vous devez faire, ou vous devez le faire, quand vous devez les faire, comment vous devez le faire et pourquoi vous devez le faire, c’est vous et personne d’autre.

Devenir son propre Guru

Guru saduh Mika denissot Soul in a mind

Nous avons tous les clés en nous-mêmes. Il n’y a aucun coach, aucun gourou qui pourra vous dire quoi faire. Par contre, effectivement, moi-même je suis l’enseignement d’un enseignant spirituel, et il ne me dit pas ce que je dois faire.

Il me montre des chemins et il me dit : « C’est à toi de choisir d’y aller ou ne pas y aller, tu fais comme tu veux. »

Et quand ça résonne, je vais le voir. Et lui dit que ça a résonné ou pas. Il me demande toujours : “Alors, qu’est-ce que t’as vu ? Qu’est-ce que tu as ressenti ? Qu’est-ce que tu as entendu ?”

Si  vous prenez conscience que cette sensibilité, c’est votre guide, alors vous allez pouvoir vaincre toutes les armées qui viennent vous assaillir, toutes les peurs qui tombent sur vous et toutes les craintes que vous pouvez avoir sur un futur incertain.

Le temps et la sensibilité

temps-montre-sable-Mika denissot Soul in a mind

Il n’y a jamais eu de futurs certains. Le sens du mot futur par lui-même est incertain. Donc, le futur certain n’a jamais existé et notre vie est incertaine puisque nous ne savons pas qui nous sommes, d’où nous venons, ce que nous faisons ici ou nous allons.

Cette incertitude a toujours été présente. Aujourd’hui, elle est un peu plus présente parce qu’on en parle, parce qu’il y a des milliers de personnes qui le montrent sur les réseaux sociaux. Mais ça a toujours été comme ça et c’est pour ça que c’est une chance.

On vit dans une ère de l’existence qui pousse l’humain à devenir lui-même. Et donc, je vous invite à rester vous-même.

Nous sommes des êtres formidables, des êtres intelligents, riches. Nous sommes des êtres de cœur. Voilà ce que nous savons partager. On nous a enlevé nos richesses, on nous a enlevé notre ouverture de cœur, on nous a enlevé nos pouvoirs spirituels par une éducation qui a été formatée.

Et si vous faites ce que vous faites, tous les cheminements psychologiques et spirituelles que vous faites, ce n’est pas pour rien. C’est tout simplement parce que vous avez compris que vous êtes autre chose qu’un robot ou un automate. Vous le savez  intérieurement et personne ne vous l’a dit.

Pour conclure, suivez votre chemin. Gardez et faites grandir votre sensibilité, car elle seule vous donnera la voie à suivre.

Mika

Prêt à prendre une initiative et rejoindre notre communauté ? Inscrivez-vous pour recevoir plus d’articles et d’infos de Soul in a Mind sur la croissance individuelle, et passez à un niveau supérieur de vous-même.



La symbiose du couple :

Inscrivez-vous au programme de méditation mensuelle GRATUIT avec Mika et reconnectez-vous avec vous-même et ceux qui vous entourent.

Méditationn MensuelleGratuite

Restez dans la boucle des Soulminders

FacebookTwitterInstagramPinterestLinkedin  Youtube