Qui sommes-nous ?  Personne ne le sait.

 

Nous avons reçu, de la part d’un lecteur, la question suivante : Où trouver la force d’aller sans cesse de l’avant ? Où puiser ses ressources pour ne jamais baisser les bras ?

Je répondrais aujourd’hui de manière plutôt philosophique, mais vous verrez, à quel point la philosophie peut avoir des réponses percutantes quand elle touche le cœur des 7,2 milliards d’humains que nous sommes aujourd’hui sur cette planète.

Je vous propose d’aller directement à la source afin de trouver cette force qui vous permettra sans cesse d’aller de l’avant comme le souhaite ce lecteur.
Nous vivons tous dans un monde où personne ne sait rien et où tout le monde fait comme si nous ne le savions pas. Alors, levons le voile aujourd’hui, sur une réalité qui est juste sous nos yeux mais que nous faisons mine de ne pas voir.

Livre ancien livre des secrets livre de vie

Depuis la nuit des temps, il y a eu différentes organisations, des centaines de religions, de philosophies, mais aussi divers courants de psychologie qui ont circulé de génération en génération.
Et si on considère que des croyances portées par des rituels spécifiques constituent une forme de religion ou un mode de pensée philosophique, alors je ne prends aucun risque à dire qu’il y a autant de philosophies et de religions sur terre que d’humains peuplant cette planète.

Vous me suivez ? OK…

La question, c’est pourquoi avons-nous besoin d’imaginer un futur, ? un après ? Pourquoi avons-nous besoin d’essayer à un moment donné de nous poser la question du pourquoi, la question du sens ?  Parce que c’est précisément en répondant à ce sens que nous trouvons notre force et nos ressources pour aller de l’avant.  Ça va jusque-là ?

Voici une de mes citations que j’utilise souvent pendant mes cours : « Tant que tu te poses des questions, c’est que tu n’y crois pas. ».
Un exemple : vous voulez sauter d’un pont de 25 m dans un lac. Certains d’entre vous le feront et d’autres pas, n’est-ce pas ? Mais qu’est-ce-qui fera sauter certains et pas les autres ? C’est simplement le fait que les personnes qui vont sauter, ont une image d’elles-mêmes réussissant ce saut, pour elles, c’est une évidence. Elles ne se posent plus de question et sautent. Pour les autres personnes, c’est l’inverse, elles ne se voient pas sauter, elles se voient même, peut-être déjà mortes après le saut ou en mauvaise posture. Elles n’y croient pas, donc ne sautent pas.

garcon qui saute d'un pont dans le vide

Mais séquençons encore.
Une personne qui veut sauter mais qui dans sa tête se pose plein de questions, telles que : « Si je me rate ? Et si je me casse une jambe ? Et si je tombe mal ? », restera accrochée à la rampe du pont tant qu’elle se pose des questions… Il n’y a qu’au moment où elle va faire ce qu’on appelle un lâcher prise, qu’elle ne se posera plus de questions du tout. Alors elle se lancera.

Ceci permet de comprendre que si nous continuons à nous poser des questions sur le sens de la vie, notre sens personnel, sur la mort, l’après la vie, c’est que nous n’en savons toujours rien. Si nous continuons à inventer de nouveaux courants de psychologies, de nouveaux modes de pensée c’est que tous ceux que nous avons créés au préalable, deviennent caduques et ne répondent pas à nos questions du sens, en tout cas nos questions du sens du moment.

Ce qui est étonnant, et personnellement, j’appelle ça « la grande blague », c’est que personne n’en sait rien. Nos scientifiques continuent toujours à chercher, les plongeurs aussi, les mystiques et les philosophes tout autant.
Si quelqu’un le savait vraiment, on le saurait depuis bien longtemps et on ne se poserait plus de question.

Mais voilà, personne n’en sait rien. Et ce qui est magique, c’est que ça nous met tous au même niveau. Cette simple prise de conscience permet de regarder, de parler avec n’importe qui en se plaçant exactement au même niveau.
OUI toi et MOI nous sommes ignorants du sens de notre existence. Et malgré tout notre pseudo savoir nous ne pouvons même pas définir avec certitude d’où nous venons, ce que nous faisons ici et où nous allons.

Cyborg nous ne savons pas qui nous sommes

Voilà maintenant que cela est posé, il ne nous reste plus qu’à s’élever et à faire en sorte que cette ignorance commune devienne un déclencheur d’actions, de rêves, de contribution, d’amour, de partage et de réalisation. Parce que c’est ça, la question.
Que cette ignorance, puisse permettre à tous ceux qui se sentent concernés, et moi le premier, de trouver la force d’aller sans cesse de l’avant et de ne jamais baisser les bras.

Alors comment faire concrètement.

Tout d’abord, fermez les yeux et, méditez longuement sur ces 3 points :
Personne ne sait d’où on vient, ce que l’on fait ici, et où l’on va et ressentez ces mots à l’intérieur de vous-même en les répétant, ressentez cette unification qui se produit en vous avec tous les autres êtres vivants. C’est ce point ultime qui nous relie tous. Personne ne sait d’où on vient, ce que l’on fait ici, et où l’on va.
Ressentez cette ignorance commune, qui au premier abord peut être perçue comme une tristesse, une souffrance intérieure et silencieuse commune.
Une fois que vous ressentez cette union avec tous les autres êtres de cette planète, faites monter en vous de la compassion, de l’empathie pour tous ceux qui ne sont pas encore éveillés à cette vérité collective. Car s’il y a bien une vérité qui est collective, c’est bien celle-là.
Nous avons tous nos suppositions, nos idéologies, nos croyances ou nos souhaits à ce sujet, mais aucune certitude.

Ensuite, toujours en gardant les yeux fermés dites-vous à vous-même : « Si personne n’en sait rien, alors je fais partie moi aussi des chercheurs de la vérité, des chercheurs du sens. ».

Imaginez une pièce d’or cachée au milieu de millions de cailloux. Pensez-vous que ce soit le prix Nobel, ou le plus riche du monde, ou le plus pauvre qui va la trouver ?  Non, ce pourrait être n’importe quelle personne qui décidera de chercher.
Nous avons tous la capacité de découvrir le sens de nos vies. C’est d’ailleurs pour cela que nous nous agitons chaque jour à essayer de remplir tant bien que mal nos 24h pour nous donner une raison d’être.

Pepite d'or posees au sol

Maintenant, rappelez-vous. Notre réalité personnelle a du sens pour nous et nous irons en règle générale toujours vers ce qui a du sens pour nous.  De plus, nous supporterons toujours ce que nous créons.
Par exemple, nous croyons que ce nouveau travail est parfait pour nous, nous allons le vendre, vendre notre croyance et notre choix à tous nos amis. Et nous trouverons tout un tas de raisons, qui viendront supporter ce choix. En d’autres termes, nous irons chercher d’autres ressources pour élever notre propre croyance afin de nous persuader que nous sommes dans le vrai, alors que c’est juste notre propre vérité. Et c’est très bien ainsi, il faut juste le savoir.

Alors la règle la plus simple, qui semble l’évidence même, est de définir notre propre sens en dehors de celui des autres.

Combien de personnes ont elles défini clairement et précisément ce sens ?
Combien de personnes ont écrit noir sur blanc ce qu’elles veulent devenir dans cette vie ?
Ce qu’elles veulent atteindre dans cette vie ? Leur sens de vie ?

Nous créons des buts et des objectifs pour tout mais avant de créer des micro buts ne serait-il pas plus intelligent, de créer le but ultime de SA PROPRE EXISTENCE ? de le définir au préalable ? Dans la partie avancée de Self Mastery (la maîtrise de soi), nous passons un long moment à définir ce point qui est primordial.

Comment aller vers un point précis si je ne connais pas ma destination ?
Prendre sa vie en main, être maître de son existence pour trouver cette force de toujours aller de l’avant, ne peut se faire tant que vous n’avez pas défini clairement votre but ultime de vie. Une fois que vous avez clairement défini ce but ultime d vie, posez-vous ces questions :

Pourquoi est-ce que je veux atteindre ou être ça absolument ?
Quel sens profond ça a pour moi ?
Que deviendrai- je quand j’aurais atteint ce que je veux atteindre.
Que deviendrai-je si je ne le fais pas ?

Ressentez à l’intérieur de vous-même que rien ne peut vous arrêter car c’est votre réalité et qu’elle ne peut être contredite que par celui qui connait l’ultime réalité. Hors à ce jour, personne ne l’a encore rencontrée hormis dans ses suppositions, ses interprétations.
Revenons à la question posée. Où trouver la force de sans cesse aller de l’avant ? Où puiser ses ressources pour ne jamais baisser les bras ?

La réponse est à l’intérieur de nous. La solution est en vous.

Trinite divine et feminine

Notre existence est faite de 80% de psychologie, c’est-à-dire 80% qui représentent nos modes de pensée, et nos conditionnements, pour 20% de mécanique c’est-à-dire, d’action. Par ailleurs, 20% de nos actions seulement produisent 80% de nos résultats, comme l’exprime souvent à juste titre Tony Robbins dans ses séminaires.

Donc pour trouver cette force de générer l’action, nous devons passer par une modification mentale
La réponse est uniquement dans notre esprit. Tant que nous ne regardons pas la réalité devant nous, telle qu’elle est, tant que nous donnons des accords à des dires ou à des personnes qui ont des Titres sans vérifier par nous-même, nous nous écartons de la réalité.
Mais si nous donnons nos accords à ce qui est, comme par exemple le simple fait que personne ne sait rien sur notre nature humaine, cette simple pensée élève simplement un sentiment d’Egalité laissant libre cours à tous les possibles.

Plus vous allez faire de petites actions plus vous allez vous sentir heureux et plus fort, et plus cela va générer une nouvelle image   de vous-même qui va vous donner de l’enthousiasme en élevant votre croyance et vous faire voir que vous avez ce potentiel, qui vous permettra de refaire une autre action, et ainsi de suite…

La clé se trouve dans le regard de la réalité, l’acceptation de la réalité, de faire tomber les piliers des différences de niveau, de culture, de race ou autres différences qui n’existent pas en soi, puis de créer vos propres croyances, générer une toute petite action qui va permettre à votre cycle d’évolution positive de se mettre en mouvement.
Tous ceux qui se sont accaparés le savoir et la connaissance dans le domaine du sens de la vie  nous ont menti. Car eux non plus ne savent pas.

Mais la méga nouvelle du jour est que : tant que personne ne sait rien, profitons en car tout est encore possible ! De plus, ça nous laisse libre à 100% !

Voilà j’espère que j’ai répondu à votre question. N’hésitez pas à partager cet article ou la vidéo ci-dessus, si elle vous a plu et si vous pensez qu’elle pourra aider un ou plusieurs de vos amis.
Quant à moi je vous dis, à plus tard dans la vie. Et comme on dit en indonésien ici à Bali : Sampai jumpa lagi. Et n’oubliez pas, Je vous souhaite de vivre le Bonheur de partager, d’apprendre et d’évoluer ensemble.

Mika Denissot fondateur de Soul in a mind

 

 

 

Inscrivez-vous pour recevoir plus d’articles et d’infos de Soul in a Mind sur la philosophie existentielle, et contribuez à l’élévation constructif et positif d’un nouveau paradigme.



Inscrivez-vous au programme de méditation mensuelle GRATUIT avec Mika et reconnectez-vous avec vous-même et ceux qui vous entourent.

Méditationn MensuelleGratuite


Restez dans la boucle des Soulminders

FacebookTwitterInstagramPinterestLinkedin   Youtube

 

 

Citations en relation à l’article

Arbre seul au milieu d'un champ de ble

Deux enfant squi marche vers leur avenir

Visage d'une jeune fille avec des yeux percant qui regarde l'avenir