L’importance de l’apprentissage du jardinage à l’école

Ne serait-il pas plus bénéfique d’enseigner à tous nos enfants comment cultiver des tomates, des fraises ou des mûres plutôt que de les voir casser leur tirelire pour acheter des paquets de chips ou des bonbons au supermarché ?

Les aliments sont nos médicaments n’est-ce pas ? Qu’y a-t-il de plus important que la santé dans la vie ?
Si personne ne leur enseigne à cultiver les produits naturels que nous offre la terre, comment les nouvelles générations vont-elles prendre soin d’elles-mêmes surtout avec les prévisions prévues pour les années 2035 -2050 ? (Prospective 2015-2025 Marc Halévy)

enfant qui arrose des fleurs

Problème actuel non négligeable : l’augmentation du taux d’obésité chez l’enfant.

L’OMS (l’Organisation Mondiale de la santé) estimait qu’en 2014, le monde comptait plus de 41 millions d’enfants de moins de 5 ans en surpoids. Selon l’oecd.org, en 2017, 1 enfant sur 6, dans le monde, est obèse ou en surpoids. Les enfants en surpoids et obèses risquent de rester obèses une fois adultes et sont plus susceptibles de contracter des maladies non transmissibles telles que diabète et maladies cardiovasculaires à un âge plus précoce.

Ne serait-il pas temps de penser à enseigner le jardinage à l’école pour redécouvrir la chance et le bonheur de manger des fruits et légumes naturels qui nous sont offerts par la nature, en d’autres termes apprendre à se nourrir et non pas à manger ?

LES AVANTAGES du jardinage enseigné dès le plus jeune âge

Enseigner à cultiver des fruits et légumes aux enfants, c’est leur faire prendre conscience que nous pouvons nous nourrir avec ce que la terre nous offre. Voir des fruits et légumes naître dans son potager, pouvoir les cueillir, les toucher, les sentir, les goûter après avoir attendu des jours, voir des mois avant de pouvoir le faire, c’est le meilleur moyen de se reconnecter avec la nature.

enfant fleurs seau

C’est aussi un des meilleurs moyens pour prévenir le gaspillage. Qui jetterait ces quelques fruits et légumes après le temps et les efforts investis pour les obtenir ? Et puis, s’il y en a trop, les fruits et légumes peuvent être donnés à ses voisins .Voici une bonne occasion d’enseigner l’altruisme aux enfants et de commencer à recréer la grande famille de l’humanité que nous sommes.

Apprendre à jardiner, c’est aussi apprendre à recycler, à composter. Dans un jardin, rien ne se jette à la poubelle ! Tout peut être recyclé grâce au compostage produit par la fermentation des déchets verts qui se convertissent en engrais naturel, un véritable substitut aux engrais chimiques achetés dans les commerces.

Un autre point positif concernant le jardinage à l’école, c’est le fait de leur permettre de se sentir fiers d’eux et de prendre confiance en eux car en leur donnant la possibilité de s’occuper eux-mêmes de leurs plantes, ils ont la pleine responsabilité du processus de croissance de leurs plantes, qui leur fera comprendre leur propre processus de croissance personnelle. C’est leur projet. Quand la fleur a éclos ou que les fruits et légumes sont suffisamment murs pour être cueillis, ils savent que c’est grâce à leurs efforts et leur attention et leur persévérance qu’ils ont obtenu ces résultats là. Ne trouvez-vous pas une similitude avec la vie professionnelle, personnelle et spirituelle ?

Il n’est cependant pas si facile que ça, d’obtenir des fleurs, des fruits et des légumes. Il y aura des fois ou cela ne fonctionnera pas, des plantes mourront etc. Ce n’est pas grave ! Cela deviendra alors une leçon de science : l’apprentissage du cycle de la vie. Si au contraire, les fruits mûrissent, ils pourront les savourer avec joie, énergie et bonne humeur. Cela donnera l’occasion de parler de leurs apports énergétiques, vitamines, minéraux et oligo-éléments et de leur apprendre à cuisiner ce qu’ils auront récolté, non pas pour devenir cuisinier professionnel mais pour être capable de se nourrir correctement et surtout sainement à l’âge adulte.

bébé légumes dans une main

Bien se nourrir, c’est aussi se sentir bien physiquement. (Si vous voulez une astuce pour vous nourrir sainement et vous sentir en forme tous les jours, je vous conseille de lire notre article : « le régime alcalin, un régime malin ! », associé au rituel journalier et vous allez devenir un véritable « Soulminder » !)

Il n’est jamais trop tard pour changer nos habitudes

Depuis la fin du XVIIIème siècle, l’hortithérapie, créée par le psychiatre américain Benjamin Rush, invite à cultiver la terre pour cultiver l’estime de soi. L’autisme, les migraines, la dépression profonde, l’épilepsie ou les personnes âgées peuvent être soignés par cette discipline qui aide à maintenir un éveil intellectuel et spirituel. Vous pouvez à tout moment adhérer à l’hortithérapie et faire pousser un mini potager dans votre jardin, votre balcon ou votre cuisine. Vous aurez alors besoin d’un peu de soleil et d’un arrosage régulier et le tour est joué !

fille planter graines

Qu’est-ce qui motive l’industrie alimentaire, comme toute autre industrie ? L’argent. D’ailleurs, vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les aliments frais et naturels coûtent plus chers que la « malbouffe » de nos supermarchés ?

Si nous décidons de donner notre argent aux marchés biologiques locaux, les prix commenceront à chuter et l’industrie alimentaire sera forcée de trouver d’autres méthodes pour produire nos aliments. Les fruits et légumes bio deviendront communs. Nous aurons des corps en bonne santé et de meilleurs esprits pour apprendre.

Il est donc essentiel d’enseigner aux enfants l’importance de cultiver des fruits et légumes dans un jardin potager sans pesticides ni engrais ajoutés. La prévention doit se faire dès le plus jeune âge.

C’est d’ailleurs ce qui est enseigné ici à Bali, en Indonésie, dans les écoles comme Greenschool, Montessori school, Pelangi school et des écoles avec des initiatives identiques un peu partout dans le monde.

Ces écoles sont-elles issues de nos gouvernements : NON, elles sont privées. Pourquoi ? Posez-vous la question et posez la leur aussi…

enfants protection planète

Pour terminer, non seulement le jardinage peut-être à la fois amusant et relaxant, mais c’est aussi un atelier qui permet d’enseigner la reconnexion avec la nature, le recyclage, le compostage, l’altruisme, la confiance en soi, la responsabilité, la créativité, il permet aussi de prendre conscience de l’importance de manger sainement et de prévenir ainsi l’obésité.

Jardiner, cultiver bio est essentiel. Nous avons perdu cette valeur en dépendant de l’industrie alimentaire. Il est temps de changer nos habitudes, de faire redécouvrir aux générations futures ce qui jadis était l’une de nos premières préoccupations.

 

Signature-AnneSophie

 

Restez dans la boucle. Soyez informé des derniéres vidéos, cours, articles et information de la communaute de Soul in a Mind.

Inscrivez-vous au programme de méditation mensuelle GRATUIT avec Mika et reconnectez-vous avec vous-même et ceux qui vous entourent.


Restez dans la boucle des Soulminders

Facebook Twitter Instagram Pinterest Linkedin Youtube

 

 

Citations en relation à l’article

commencer-regime-vegan-alcalin-vegetarien

 

se-depasser-fitness-bien-etre

 

un-pas-regime-alcalin-vegetarien-vegan